Une piste cyclable controversée sera démantelée d'ici 10 jours | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

Une piste cyclable controversée sera démantelée d'ici 10 jours

Image principale de l'article Cette piste cyclable devra être démantelée
Joël Lemay / Agence QMI

La nouvelle piste cyclable située sur la rue de Terrebonne, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, devra être démantelée dans un délai maximal de dix jours. 

Mardi soir à la séance du conseil d’arrondissement, les élus ont presque tous voté pour la motion de démantèlement proposée par le conseiller indépendant Marvin Rotrand, appuyé par le conseiller et chef du parti d'opposition Ensemble Montréal, Lionel Perez. Seule la mairesse de l'arrondissement, Sue Montgomery, a voté contre la motion.

L’installation de cette piste de 1,6 kilomètre, située entre les avenues Girouard et Belmore, avait entraîné le retrait de près de 250 places de stationnement.

Plusieurs citoyens ont manifesté leur mécontentement quant à cette piste cyclable lors de la rencontre du conseil municipal, mardi. Pas moins de 103 questions étaient à l’ordre du jour, et la plupart concernaient l’enjeu de la mobilité sur la rue Terrebonne.

Rappelons que cette voie active sécuritaire (VAS) avait aussi créé du mécontentement auprès des fidèles d'une église. Le père Raymond Lafontaine, qui œuvre à l’église Sainte-Monica, demandait la semaine dernière le retrait immédiat de la piste cyclable pour que les citoyens puissent se stationner pour accéder au bâtiment.

BÉATRICE ROY-BRUNET/24 HEURES/AGENCE QMI

• À lire aussi: Des églises perturbées par des aménagements cyclables


Mme Montgomery s’est dite «très déçue» d'avoir à retirer cette piste. Elle a aussi ajouté «être fière» de cette piste cyclable qui permet, selon elle, de réduire l’utilisation de l’automobile. «Nous n’avons pas des années pour prendre des décisions», a-t-elle dit en mentionnant l’importance de se positionner pour des enjeux pro-environnementaux.

Sens unique

Les élus de l’arrondissement ont par ailleurs voté en faveur de la création d’un groupe de travail et proposent le conseiller Peter McQueen comme président. Ce comité sera composé d’élus et de citoyens et devra remettre un rapport dans six mois sur les enjeux de mobilité.

Ce groupe pourrait mandater la Ville afin d’étudier la possibilité de rendre la rue de Terrebonne à sens unique.

Le Centre de services scolaire de Montréal, la Commission scolaire English-Montréal, les institutions religieuses de la rue de Terrebonne, et la HLM Terrebonne sont aussi invités à se joindre à ce groupe.

À lire aussi

Et encore plus