Une plateforme pour protéger le patrimoine montréalais | 24 Heures MTL
/activities/todo

Une plateforme pour protéger le patrimoine montréalais

Théâtre Empress
Sébastien St-Jean/24H Montréal/ AGENCE QMI

Théâtre Empress

Le patrimoine montréalais n’aura jamais été aussi technologique alors qu’Héritage Montréal a lancé mardi la plateforme Memento pour présenter et protéger les bâtiments et espaces historiques de la métropole.

Bien des bâtiments montréalais qui ont une valeur historique peuvent sembler banals à première vue, notamment s’ils sont vacants ou mal entretenus par leurs propriétaires actuels.

La carte interactive de Memento recense pour le moment quelque 140 endroits à caractère patrimonial, pour les mettre en lumière, mais aussi pour exercer une «pression positive» sur les autorités pour les sauvegarder.

On y retrouve par exemple l’imposante bâtisse à louer au coin des rues Saint-Denis et Rachel, qui est une ancienne banque; une grande maison située au 1833 boulevard Pie-IX que certains craignent de voir démolie pour que des condos y soient construits ou encore le théâtre Empress, dont le risque de démolition est jugé élevé par Héritage Montréal. Chacun de ces bâtiments est accompagné d'une photo et d'un texte descriptif.

Participatif
Tout le monde peut contribuer à cette plateforme en ajoutant des alertes citoyennes sur des sites d’intérêt patrimonial et menacés. La carte présente aussi les dossiers suivis par Héritage Montréal et propose à la population des informations et outils pour soutenir les efforts de mobilisation.

«Nous souhaitons que les citoyens se l’approprient et que Memento devienne un catalyseur pour qu’ils s’engagent autour de projets de sauvegarde et de requalification de bâtiments patrimoniaux dans leurs quartiers. Avec Memento, nous leur permettons de faire partie de la solution», a mentionné le directeur général d’Héritage Montréal, Robert Turgeon.

COURTOISIE/HÉRITAGE MONTRÉAL

Avec son équipe, celui-ci a lancé mardi la nouvelle plateforme, soit une mise à jour de l’outil H-MTL qui était disponible depuis 2015. L’application est maintenant disponible pour les appareils mobiles.

«Après cinq ans, on a réalisé qu’il y avait des améliorations à faire. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a 30 000 citoyens qui consultent la plateforme malgré le fait que nous n’avions pas mis un budget faramineux pour en faire la promotion», a lancé M. Turgeon.

«L’affaire de tous»

Pour la mairesse de l’arrondissement Ahunstic-Cartierville, Émilie Thuillier, également responsable de l’expérience citoyenne et du patrimoine, il est intéressant que plusieurs partenaires, autant public que privé, s’impliquent dans la protection du patrimoine. «Ça illustre très bien cette plateforme-là que la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine, c’est l’affaire de tous. Ça permet aussi d’être sensibilisé à des bâtiments qui passent peut-être inaperçus.»

Pour convaincre la population de participer à un tel projet, Héritage Montréal va être plus présent sur les réseaux sociaux pour faire connaître les sites déjà répertoriés par Memento.

À savoir si les différents paliers de gouvernement en font assez pour la préservation du patrimoine, Robert Turgeon se veut optimiste. «Sur 40 ans, la situation s’est améliorée. On détruit moins, mais il y en reste encore beaucoup à faire.»

Par ailleurs, l’arrondissement de Ville-Marie travaille actuellement sur un plan d’action qui vise à identifier près de 4000 résidences privées qui font partie du patrimoine sur le territoire. Une lettre sera d’ailleurs envoyée dans les prochaines semaines aux résidents pour qu’ils prennent connaissance de la valeur de leur propriété.

À lire aussi

Et encore plus