COVID-19 : les commerçants de la rue Masson implorent la population d’être prudente | 24 Heures MTL
/activities/shopping

COVID-19 : les commerçants de la rue Masson implorent la population d’être prudente

Sylvie Chouinard du Salon Ego Concept, qui a son commerce sur la Promenade Masson, dans Rosemont, tient dans ses mains une affiche de la nouvelle campagne de sensibilisation. Photo prise le 23 septembre 2020.
PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON
PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON

Sylvie Chouinard du Salon Ego Concept, qui a son commerce sur la Promenade Masson, dans Rosemont, tient dans ses mains une affiche de la nouvelle campagne de sensibilisation. Photo prise le 23 septembre 2020. PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON

Des commerçants de la Promenade Masson, dans Rosemont à Montréal, ont installé plusieurs affiches le long de la rue pour demander aux résidents du coin d’être le plus vigilant possible face à la COVID-19.

Le message de la campagne d’affichage est clair : « une deuxième fermeture obligatoire serait la mort de nos commerces, la mort de la vitalité de notre quartier », soutient la Société de développement commercial (SDC) Promenade Masson, qui organise le tout.

Plus de 200 affiches avec le slogan «Une deuxième fermeture obligatoire = la mort de nos commerces = la mort de la vitalité de notre quartier» peuvent être aperçues sur la Promenade Masson, dans Rosemont. Photo prise le 23 septembre 2020. 
PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON

PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON

Plus de 200 affiches avec le slogan «Une deuxième fermeture obligatoire = la mort de nos commerces = la mort de la vitalité de notre quartier» peuvent être aperçues sur la Promenade Masson, dans Rosemont. Photo prise le 23 septembre 2020. PHOTO COURTOISIE SDC PROMENADE MASSON

« Dans le cas d’une deuxième fermeture, plusieurs de nos commerces disparaitraient, ce serait le coup de grâce. C’est une affaire sérieuse, qui aurait des conséquences dramatiques sur la vie sociale et économique de notre quartier. Il faudrait plusieurs années pour s’en remettre et retrouver la vitalité que nous connaissons aujourd’hui », clame dans un communiqué le directeur général de la SDC, Kheir Djaghri.

Plus de 200 affiches ont été installées sur l’artère afin que les résidents prennent conscience des défis qui attendent les commerçants. « C’est le moment, alors que Montréal vient de passer en mode alerte orange, de redoubler de vigilance ; une personne interpellée, sensibilisée ou remotivée est un risque en moins pour la disparition de nos commerces », ajoute M. Djaghri.

La SDC Promenade Masson a aussi pris des mesures spécifiques pour aider financièrement ses membres, comme le remboursement partiel des produits sanitaires et des coûts d’adaptation des terrasses pour répondre aux contraintes sanitaires.

À lire aussi

Et encore plus