Bars et restaurants : des promotions pour la «dernière soirée» | 24 Heures MTL
/activities/restaurants

Bars et restaurants : des promotions pour la «dernière soirée»

Plusieurs bars et restaurants montréalais font des promotions dans le but d’attirer des clients mercredi soir pour la «dernière soirée» avant la période de 28 jours de fermeture, qui commence jeudi pour les régions en zone rouge.

Des établissements font notamment de gros spéciaux sur la bière, histoire d’écouler leur marchandise. 

À la Taverne Midway dans le Quartier des spectacles, le copropriétaire Charles Landry a décidé de vendre la bière en fût à 5$ la pinte pour liquider les barils qu’il a déjà ouvert.  

Joël Lemay / Agence QMI

Malgré ces prix alléchants, il ne s’attend pas à une grosse soirée. Les gens ne se sont pas rués à la taverne lundi soir quelques heures après l’annonce. «C’était ma pire semaine en six ans la semaine passée. J’ai fait seulement 16% du chiffre d’affaires normal», a-t-il déploré, se disant attristé du fait que les bars écopent, alors qu’il a dépensé plus de 6000$ pour respeter les mesures sanitaires.  

Toujours à Montréal, le bar-restaurant Nacho Libre, sur la rue Beaubien, fait une soirée «Spécial reconfinement» avec des assiettes de trois tacos pour 5$, des shooters à 2,50$ et des pintes de bière à 5$.  

Le Bistro de Paris, sur le Plateau-Mont-Royal, vendra des bières à 3$, et le bar Le Rosemont, dans le quartier du même nom, remercie ses clients pour «l’été masqué» et fera des deux pour un sur toutes les bières avant la grande fermeture.  

Sans avoir annoncé de promotion, le Mile Public House, ce fameux bar du quartier DIX30 qui avait fait les manchettes au début du mois de juillet après avoir été fréquenté par des personnes qui avaient la COVID-19, organise mercredi une dernière soirée avant le «Sober october» (en français «Octobre sans alcool»), mentionnant à la blague un «défi 28 jours sans alcool». 

Restaurants 

Des restaurants ont aussi décidé de faire des rabais sur leur nourriture pour attirer des clients et éviter des pertes. 

Par exemple, le restaurant méditerranéen Olivia, à Vaudreuil-Dorion, offrira mercredi soir toute sa nourriture à 50% de rabais.  

Comme l'établissement ne fera pas de plats pour emporter lors du mois d’octobre et que le restaurant n’a pas de congélateur, les aliments restants seront automatiquement des pertes, estime le propriétaire, Jonathan Auger.   

«On fera aussi exceptionnellement un service pour emporter dès [mardi] soir jusqu’à maximum en fin de semaine, mais uniquement pour vider notre stock», a-t-il ajouté.  

Il s’attend d’ailleurs à de bonnes soirées mardi et mercredi, en comparaison avec cet été, alors que sa publication sur les réseaux sociaux avait déjà été partagée 500 fois.  

Les restaurateurs et tenanciers de bars des régions qui se trouvent en zone rouge ont hâte de voir les mesures d'aide qui seront annoncées par le gouvernement pour compenser la fermeture forcée de leurs établissements.

À lire aussi

Et encore plus