Deuxième vague: le défi 28 jours sans contact risque d'être prolongé, croit Anglade | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Deuxième vague: le défi 28 jours sans contact risque d'être prolongé, croit Anglade

Image principale de l'article Le défi 28 jours sera prolongé, selon Anglade
Photo Simon Clark

Le défi 28 jours sans contact social lancé à la population par le gouvernement Legault pour tenter de casser la deuxième vague de la pandémie risque de se prolonger, croit la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade.

Cette dernière déplore qu’on envoie des messages contradictoires aux Québécois. La Coalition avenir Québec devrait plutôt tempérer les attentes de la population, selon la cheffe de l’opposition officielle.

«Il n'y a personne qui a une boule de cristal qui peut dire: "ça va être 28 jours et après ça on va passer à autre chose". Je pense que la bonne approche serait de dire: "on rentre dans une période qui va être difficile, on va faire tout ce que l'on peut pour essayer de contrôler la situation"», a expliqué Dominique Anglade en point de presse à l’Assemblée nationale, mercredi.

Le 25 septembre dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a demandé aux Québécois d’éviter les interactions sociales pendant les 28 prochains jours afin de diminuer la transmission du virus, le tout dans le but d'éviter une deuxième vague de contaminations.

En théorie, cette période prendrait donc fin le 23 octobre prochain. Mais malgré cet appel, le nombre de cas de COVID-19 déclaré quotidiennement dans la province n’a cessé d’augmenter depuis jusqu’à atteindre un record de 1364 cas, mardi.

Selon Dominique Anglade, les Québécois devraient donc se préparer à être déçus.

«Encore une fois, on voit beaucoup de déclarations, de rétractations. Je pense que c'est ça qu'on va voir également», a-t-elle indiqué.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus