COVID-19: Le sommet de la deuxième vague déjà en vue? | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

COVID-19: Le sommet de la deuxième vague déjà en vue?

Image principale de l'article Le sommet de la deuxième vague déjà en vue?
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Malgré les nombres record de cas de COVID-19 enregistrés au début de la dernière semaine, la progression de la maladie a grandement ralenti au Québec et en Ontario, laissant croire que ces deux provinces se rapprochent déjà du sommet de la seconde vague.

Fort de plusieurs journées de records au-dessus de la barre des 1000 cas, le Québec s'est, à nouveau, retrouvé au sommet du bilan canadien avec 7674 infections recensées du 5 au 11 octobre inclusivement, bon pour une moyenne de 1096,3 cas par jour.

Or, si l'on compare ces chiffres avec ceux de la semaine du 28 septembre au 4 octobre, le nombre moyen d'infections journalières n'a progressé que de 17 % d'une semaine à l'autre. Il s'agit d'un net ralentissement de la pandémie, après des hausses de 50,5 % et de 75 % lors des semaines précédentes.

La province la plus peuplée du Canada a suivi la même tendance que le Québec. Avec 4940 tests positifs recensés dans ses laboratoires, l'Ontario a maintenu une moyenne de 705,7 cas par jour. Il s'agit d'une hausse de 13,1 %, bien moindre que celle de la semaine précédente qui était de 46,5 %.

Une personne portant un masque marche sur la rue Sainte-Catherine Ouest dans le cadre de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, à Montréal, lundi le 12 octobre 2020.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Joël Lemay / Agence QMI

Une personne portant un masque marche sur la rue Sainte-Catherine Ouest dans le cadre de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, à Montréal, lundi le 12 octobre 2020. JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Ces données encourageantes surviennent deux semaines après l'imposition de premières mesures de confinement au Québec, suivies d'autres au cours de la dernière semaine. L'Ontario a aussi annoncé des restrictions au cours de cette période, notamment dans les villes les plus touchées et en imposant le port du masque partout dans la province.

Il restera cependant à voir sur la longue fin de semaine de l'Action de grâce aura un effet délétère sur les statistiques dans les prochains jours. Lundi, le Québec a recensé 843 nouveaux cas, un nombre sous la moyenne de la dernière semaine et sous la barre des 1000 contaminations pour une deuxième journée de suite. L'Ontario, lui, n'a pas dévoilé de bilan en raison de la journée fériée.

Hausse des décès et hospitalisation

Ces chiffres encourageants ne doivent cependant pas occulter la croissance du nombre d'hospitalisation et de décès, particulièrement au Québec. Au cours de la semaine du 5 au 11 octobre, 75 Québécois ont péri tout en étant porteur du virus, contre 53 lors de la semaine précédente (+42 %). Douze décès se sont ajoutés au lourd bilan québécois lundi.

L'Ontario, lui, a vu son bilan s'alourdir de 30 décès, contre 25 la semaine précédente.

Une préposée aux bénéficiaires comptant 25 ans d'expérience et qui a travaillé jusqu'au 11 avril 2020 au CHSLD Grave Dart, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, est décédée. La nouvelle a été annoncée le samedi 18 avril 2020 par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Une préposée aux bénéficiaires comptant 25 ans d'expérience et qui a travaillé jusqu'au 11 avril 2020 au CHSLD Grave Dart, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, est décédée. La nouvelle a été annoncée le samedi 18 avril 2020 par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Pas que dans le centre du pays

Bien qu'elles soient de loin les plus touchées, l'Ontario et le Québec ne sont pas les seules provinces à afficher de lourds bilans.

Toutes proportions gardées, le Nouveau-Brunswick, notamment, a connu sa pire semaine depuis le début de la pandémie. La province des Maritimes, relativement épargnée à ce jour, a fait état de 71 infections du 5 au 11 octobre, en plus de six nouveaux cas dévoilés lundi, à la faveur d'éclosions à Campbellton et à Moncton.

Ce faisant, la province dénombre aujourd'hui 278 cas depuis le début de la pandémie. Il s'agit d'une hausse de 28 % en seulement une semaine.

Plus à l'Ouest, le Manitoba a aussi connu l'une de ses pires semaines à ce jour, égalant même son record de 96 cas en une journée qui avait été établi en août. La Saskatchewan, qui avait mieux réussi que le Manitoba à juguler sa première grande vague en août, a elle aussi affiché une lourde tendance à la hausse de ses bilans, incluant l'annonce de 48 cas lundi.

Au total, 975 cas de COVID-19 se sont ajoutés au bilan canadien lundi, le faisant passer à 183 837 contaminations à ce jour. Du nombre, on dénombre 9627 Canadiens qui ont succombé à la maladie, soit 14 de plus que la veille.

Notons cependant que l'Ontario, l'Alberta et la Colombie-Britannique ont fait relâche lundi et reprendront la publication de leurs données mardi. Celles-ci couvriront quatre jours dans le cas des deux provinces de l'Ouest.

La COVID-19 en chiffres

Québec: 86 976 cas (5965 décès)

Ontario: 59 139 cas (3005 décès)

Alberta: 19 995 cas (282 décès)

Colombie-Britannique: 10 185 cas (245 décès)

Manitoba: 2655 cas (34 décès)

Saskatchewan: 2140 cas (25 décès)

Nouvelle-Écosse: 1092 cas (65 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 283 cas (4 décès)

Nouveau-Brunswick: 278 cas (2 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 61 cas

Yukon: 15 cas

Territoires du Nord-Ouest: 5 cas

Nunavut: 0 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 183 837 cas (9627 décès)

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus