Le père Noël sera présent pour les enfants malgré la pandémie | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Le père Noël sera présent pour les enfants malgré la pandémie

Image principale de l'article Le père Noël sera présent pour les enfants
PHOTO COURTOISIE

La pandémie de COVID-19 n’empêchera pas le père Noël de faire son boulot à l’approche du temps des Fêtes. Les enfants qui se rendront dans les centres commerciaux pourront échanger avec lui, en personne ou virtuellement, selon l'endroit. 

L’Association des pères Noël professionnels du Québec (APNPQ) a mis sur pied deux formules qui permettront des interactions qui respectent les normes de distanciation sociale.

Pour les centres commerciaux qui le désirent, les rencontres en personne pourront avoir lieu, mais les enfants ne pourront pas s'asseoir sur les genoux du père Noël. Ils pourront tout de même discuter avec lui, prendre une photo et partir avec un petit présent des lutins.

Des rencontres virtuelles seront aussi proposées, directement à partir des décors de royaumes mis en place dans les centres commerciaux.

«L’enfant pourra discuter en vidéo avec le père Noël, qui réside dans son atelier au pôle Nord, et recevra ensuite un lien par courriel de sa discussion et partira avec un petit cadeau», a expliqué Kathie Tremblay, présidente de l'APNPQ.

Dans les deux cas, les installations seront désinfectées entre chaque enfant, et il faudra réserver sa place sur le site web du centre commercial de son choix avant de passer voir le père Noël histoire d'éviter les longues files d'attente.

«La plateforme pour les réservations sera lancée au début du mois de novembre jusqu’au 24 décembre. Les premières rencontres avec se feront à partir du 14 novembre», a affirmé Mme Tremblay.

Père Noël virtuel

Pour l’instant, une vingtaine de centres commerciaux partout à travers le Québec ont décidé d'opter pour la nouvelle formule, de Val-d’Or à Sept-Îles.

La présidente assure que l’équipe possède un «plan b» en cas de fermeture des centres commerciaux, qui serait de faire des appels avec les enfants du père Noël directement à leur domicile, mais qui n’est pour le moment pas du tout envisagée.

«Depuis le début de l’été, on travaille sur cette formule, car c’est un gros projet technologique. On avait ça sur nos épaules, que la magie de Noël reste là. Qu’on donne un baume aux cœurs des gens», a expliqué Mme Tremblay.

Les plus vieux pourront aussi se permettre une discussion avec le bonhomme Noël, car il sera possible de réserver un entretien avec lui au bureau pendant le temps des Fêtes.

À lire aussi

Et encore plus