Une foule sur le mont Royal malgré la fermeture du stationnement | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Une foule sur le mont Royal malgré la fermeture du stationnement

La fermeture des stationnements du parc du Mont-Royal n'a pas empêché les Montréalais en congé pour l'Action de grâce de s'agglutiner pour se prendre en photo au belvédère Kondiaronk en faisant fi de la distanciation sociale, lundi le 11 octobre 2020.
Béatrice Roy-Brunet / 24 Heures / Agence QMI

La fermeture des stationnements du parc du Mont-Royal n'a pas empêché les Montréalais en congé pour l'Action de grâce de s'agglutiner pour se prendre en photo au belvédère Kondiaronk en faisant fi de la distanciation sociale, lundi le 11 octobre 2020.

La fermeture du stationnement du parc du Mont-Royal n'a pas empêché plusieurs Montréalais en congé pour l'Action de grâce de s'agglutiner pour se prendre en photo sur la montagne en faisant fi de la distanciation sociale, lundi après-midi.

Lors du passage du «24 Heures», il était très ardu de respecter la distanciation sociale de deux mètres au belvédère Kondiaronk et la majorité des gens présents ne portaient pas de couvre-visage. Peu de temps s'écoulait avant qu’une famille ne s’installe à un espace vacant de la balustrade donnant sur le panorama du centre-ville afin d'immortaliser son moment au soleil.

Pourtant, la métropole est en zone rouge depuis le début du mois d’octobre. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait alors rappelé aux Montréalais d’éviter les rassemblements extérieurs et avait indiqué que la présence policière serait accrue dans les parcs. Aucun policier n'a toutefois été aperçu près du belvédère afin de faire respecter les mesures sanitaires lundi.

Béatrice Roy-Brunet / 24 Heures / Agence QMI

Ce non-respect de la distanciation sociale troublait quelques plaisanciers. C'est le cas de Sophie Garneau, qui ne pensait pas retrouver autant de gens au sommet de la montagne après avoir gravi les marches de l'entrée de la rue Peel. «On a été s'asseoir plus loin en arrivant en haut. Je pensais qu'il y aurait plus de surveillance que ça quand même», a-t-elle expliqué.

D’autres préféraient aussi conserver leur masque en raison de la quantité de personnes présentes. «On va l’enlever plus tard, mais là, on voulait voir la vue [...]. On fait attention», a soutenu Myriam, qui a préféré taire son nom de famille.

Cette dernière a toutefois indiqué que la distanciation sociale était facile à maintenir dans les sentiers du parc du Mont-Royal.

Stationnement fermé

Pour faire respecter les mesures de distanciation, le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) a pourtant fermé les stationnements lundi en fin d'avant-midi, forçant une longue ligne de véhicules à rebrousser chemin.

Béatrice Roy-Brunet / 24 Heures / Agence QMI

«C’est écrit nulle part quand tu montes sur le chemin. C’est rendu en haut que tu vois la police et là tu dois descendre. Je ne serais pas monté sinon», a déploré de son côté Justin Chamberland, venu profiter de la journée avec ses colocataires.

La fermeture des stationnements n’a visiblement pas empêché les citoyens d’emprunter les sentiers ou le transport en commun pour se rendre au parc du Mont-Royal. Il suffisait de regarder du côté des escaliers donnant sur la rue Peel pour voir une file indienne les emprunter patiemment.

Ce n'est pas qu'en cette journée fériée que les Montréalais se sont rués vers le mont Royal pour prendre l'air. Le stationnement a également été fermé dans la journée de dimanche pour les mêmes raisons.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus