Québec octroie une aide de 263 M$ à Montréal | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Québec octroie une aide de 263 M$ à Montréal

Image principale de l'article Québec octroie une aide de 263 M$ à Montréal
Joël Lemay / Agence QMI

Le gouvernement du Québec a octroyé une aide de 263 millions $ à la Ville de Montréal afin de limiter les impacts financiers causés par la pandémie, ce qui permettra notamment de compenser les revenus provenant des amendes et des stationnements affectés dans les derniers mois.

Cette somme représente le tiers de l'enveloppe de 800 millions $ annoncée à la fin septembre par le gouvernement provincial et destiné aux municipalités du Québec afin d'alléger les impacts de la pandémie sur leurs finances.

C'est ce qu’ont indiqué mardi en conférence de presse la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, et la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau.

La mairesse de Montréal s'est d'ailleurs réjouie de cette annonce. «C'est avec bonheur et soulagement que nous accueillons l'aide financière de 263 millions $ offerte par le gouvernement du Québec à la Ville de Montréal pour l'aider à pallier les pertes de revenus et les coûts supplémentaires importants que la métropole a dû assumer cette année et qu'elle continue d'assumer alors que la pandémie se poursuit», a mentionné Valérie Plante.

GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Revenus compensés

L'aide financière annoncée par Québec permettra à l'administration Plante de compenser toutes sources de revenus affectés par la pandémie comme ceux provenant des amendes et des stationnements.

Les stationnements tarifés sur rue n'ont rapporté que 22,6 millions $ à la Ville de Montréal en date du 31 août, révèlent des chiffres fournis au «24 Heures» par l'Agence de mobilité durable, l'organisme qui gère les revenus de stationnement.

Les quelque 18 000 places de stationnements rapportaient annuellement près de 60 millions $ dans les coffres de la Ville entre 2015 et 2018. Ce chiffre sera loin d'être atteint en 2020 si la tendance se maintient.

Québec a également annoncé une aide financière complémentaire de 30,4 millions $ à la Ville de Montréal pour remplacer des conduites d'eau. Cette somme provient du Programme d'infrastructures municipales d'eau (PRIMEAU), issu du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 (PQI).

Mesures d’urgence coûteuses

La mairesse Plante a rappelé que les mesures d’urgence reliées à la pandémie ont coûté 85 millions $ à l'administration montréalaise durant la première vague de la pandémie, dont 26 millions $ en matière d'itinérance. Malgré des coupures de l'ordre de 123 millions $ annoncé ce printemps, la Ville anticipe un déficit de 109 à 129 millions $ en 2020.

Avec l'arrivée de la seconde vague de la COVID-19, la majorité des entreprises continue de privilégier le travail à distance. Seuls 5 % à 10 % des quelque 300 000 travailleurs étaient de retour dans les tours à bureaux du centre-ville de Montréal au début du mois de septembre.

Le centre-ville de la métropole demeure pratiquement désert sept mois après le début de la pandémie.

De leur côté, les villes de Longueuil et Laval se voient respectivement octroyer une aide financière de 27 millions $ et 42 millions $ par le gouvernement provincial.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus