Année record pour la plantation d’arbres par les citoyens | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Année record pour la plantation d’arbres par les citoyens

Image principale de l'article Année record pour la plantation d’arbres
PHOTO COURTOISIE

Les résidents de l’île de Montréal ont eu la main verte cette année alors qu’un nombre record de 4400 arbres ont été plantés dans le cadre de la campagne Un arbre pour mon quartier.

Organisées par le Regroupement des écoquartiers (REQ) et la Société de verdissement du Montréal métropolitain (Soverdi), les plantations de cette année dépassent largement le chiffre de l’an dernier, alors que 1000 arbres de plus ont été plantés.

Depuis 2013, c’est 16 500 arbres qui ont trouvé terre grâce au programme.

La responsable des communications de Soverdi, Jessyca Farrugia, a expliqué que la campagne a gagné en popularité dans tous les arrondissements de la Ville en 2020. «Dire où la campagne a le plus de succès est difficile dans la mesure où chaque arrondissement est différent des autres», a-t-elle confié.

Des travailleurs de la Soverdi sont en train de décharger les arbres reçus par les pépiniéristes sur un site de l’hippodrome de Montréal, cet automne.

PHOTO COURTOISIE

Des travailleurs de la Soverdi sont en train de décharger les arbres reçus par les pépiniéristes sur un site de l’hippodrome de Montréal, cet automne.

Dans certains secteurs, le besoin est plus criant que d’autres. La plantation d’arbres vient alors jouer un grand rôle de la création d’îlots de fraîcheur, particulièrement là où il y a peu de place à la végétation.

Mme Farrugia a donné en exemple l’arrondissement de Ville-Marie, qui a doublé ses ventes d’arbres par rapport à l’an dernier.

«Un acheteur de la campagne se donne le pouvoir de réduire les îlots de chaleur dans son voisinage, d’embellir son quartier et d’offrir à tous une meilleure qualité de vie», a fait savoir par communiqué la directrice générale du REQ, Eve Lortie-Fournier.

Prise de conscience

Une prise de conscience des citoyens pour la lutter contre les changements climatiques fait partie des raisons pour laquelle l’initiative connaît de plus en plus de succès, selon Mme Farrugia.

«Alors que l’île de Montréal a connu plusieurs épisodes caniculaires cet été et le précédent, les citoyens sont de plus en plus conscients de la nécessité de lutter contre les changements climatiques», a-t-elle dit.

Un autre élément qui explique en partie le succès qu’a connu Un arbre pour mon quartier est l’ajout de nouveaux services, tels que la livraison ou la plantation proposée par les écoquartiers, toujours selon l’organisation.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus