Échangeur Turcot : La fin du chantier approche | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Échangeur Turcot : La fin du chantier approche

Image principale de l'article Échangeur Turcot : La fin du chantier approche
Joël Lemay / Agence QMI

Le plus gros chantier routier au Québec tire à sa fin. Les derniers principaux accès de l’échangeur Turcot, qui étaient jusqu’à tout récemment fermés, ont été ouverts à la circulation lundi matin.

« Nous célébrons aujourd’hui la fin d’une grande étape du projet Turcot », a indiqué par voie de communiqué le ministre des Transports, François Bonnardel.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé la fin des entraves majeures du projet de 3,67 milliards $ avec l’ouverture du boulevard Pullman et ses accès. Toutefois, cela ne signifie pas la fin des cônes orange sur l’infrastructure. Des fermetures de soirs ou de fins de semaine sont toujours à prévoir, a précisé le MTQ.

Le porte-parole du MTQ, Martin Girard, a indiqué que tous les travaux entourant Turcot devraient être terminés au courant de l’été 2021. «Les travaux qu’ils restent à faire ne se font pas par temps froid, alors ça va être fait à la période printemps/été prochain.»

L’aménagement paysager, l’installation de l’éclairage, le marquage au sol et l’application d’un enduit facilitant le nettoyage des graffitis restent encore à être complétés sur ce méga chantier, qui a débuté en 2015.

Plus vert

Le projet Turcot, dans un objectif de carboneutralité, a investi dans le verdissement de l’infrastructure. À terme, ce sont 9000 arbres et 61 000 arbustes, vivaces, graminées et plantes grimpantes qui seront plantés.

Des aménagements pour les modes de transport durables ont également été conçus, soit 10 km de voies réservées et 8 km de pistes cyclables multifonctionnelles.

«Le nouvel échangeur Turcot sera plus vert, avec l’ajout de végétation et l’intégration de voies actives pour les piétons et les cyclistes des quartiers à proximité», a également mentionné par communiqué la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau.

Respect de l’échéancier

Malgré le fait qu’une partie des travaux va s’étirer jusqu’au milieu de 2021, les échéanciers entourant le projet Turcot ont été respectés.

«Dans les derniers mois, il y a eu des blitz, beaucoup de fermetures majeures durant les fins de semaine. Tout ça a permis de bien faire avancer les travaux pour en arriver à respecter les échéanciers», a souligné Martin Girard.

Si tout se déroule comme prévu, sans compter les futurs travaux d’entretien de l’échangeur, les automobilistes pourront circuler dans le secteur l’esprit un peu plus tranquille pour les 75 prochaines années.

À lire aussi

Et encore plus