Itinérance : Montréal-Nord attend après l’administration Plante | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Itinérance : Montréal-Nord attend après l’administration Plante

Encore deux tentes sont toujours présentes sur le site d’une décharge de neige, près de la rue Charleroi, dans l’arrondissement de Montréal-Nord. Photo prise le 22 octobre 2020.
Maxime Auger / 24 Heures

Encore deux tentes sont toujours présentes sur le site d’une décharge de neige, près de la rue Charleroi, dans l’arrondissement de Montréal-Nord. Photo prise le 22 octobre 2020.

L’arrondissement de Montréal-Nord demande à la mairesse de Montréal, Valérie Plante, d’accorder les fonds nécessaires afin de mettre en place des ressources pour les personnes en situation d’itinérance à l’extérieur du centre-ville en prévision de l’hiver.

Depuis quelques mois, un camp de fortune a été érigé par quelques itinérants près de la rue Charleroi. Depuis, trois des cinq occupants ont été relocalisés dans des appartements. La mairesse de l’arrondissement, Christine Black, ne veut pas les forcer à partir, mais ne souhaite pas les voir passer l’hiver sans toit. 

« C’est la mairesse de Montréal qui a le pouvoir, surtout avec la crise sanitaire, de faire une différence dans ce dossier et d’autoriser les fonds d’urgence pour pouvoir ouvrir ses espaces », précise-t-elle.

L’administration Black travaille actuellement sur des solutions, comme des haltes chaleur et un centre de jour, pour que les personnes dans le besoin puissent avoir un endroit où aller. « Dans les prochaines semaines, on va vraiment redoubler d’ardeur pour les personnes qui sont là. Quand il va faire froid, on ne pourra pas les laisser dehors », explique-t-elle, tout en indiquant qu’il n’y a pas de date fixée pour un démantèlement du site.

« Un non-sens »

Le Comité Logement Montréal-Nord, qui a tenu une manifestation jeudi matin devant le site, déplore que rien n’ait été fait par le passé pour éviter une situation semblable. « Il n’y a rien qui a été mis en place pour leur venir en aide. [...] À l’heure actuelle, s’ils souhaitent être accompagnés, ils doivent se rendre au Royal-Victoria, au centre-ville. Ce qui est un non-sens », mentionne l’organisatrice communautaire Marie-Ève Lemire.

Mme Lemire comprend que l’arrondissement de Montréal-Nord n’a peut-être pas l’argent pour agir maintenant, mais indique qu’il y a des installations qui seraient présentement disponibles. 

« Il y a des moyens, des chalets de parcs qui sont disponibles, il y a des choses qui sont disponibles à Montréal-Nord et c’est sous-utilisé. Et la seule chose qui nous est dite, c’est de renvoyer la balle à l’administration Plante », souligne-t-elle. 

Rappelons que la mairesse Plante devrait bientôt dévoiler les détails de son plan hivernal en matière d’itinérance. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus