COVID-19: Le Château doit se placer à l'abri de ses créanciers | 24 Heures MTL
/activities/shopping

COVID-19: Le Château doit se placer à l'abri de ses créanciers

Image principale de l'article Le Château se place à l'abri de ses créanciers
Photo d'archives

Le détaillant de vêtements québécois Le Château a annoncé à son tour vendredi qu'il doit se placer à l'abri de ses créanciers en raison des impacts de la COVID-19. Le magasin avait été fondé à Montréal en 1959.

L’entreprise a dit n'avoir d'autre choix que d'entamer le processus de liquidation, soulignant que le secteur de la vente au détail fait face à de nombreux défis en raison de la pandémie de COVID-19 en cours et de la deuxième vague qui frappe actuellement.

«La direction et le conseil d'administration de la Société ont conclu à regret que la Société ne peut plus poursuivre ses activités en tant qu'entreprise en exploitation après qu'elle a déployé tous les efforts possibles au cours des derniers mois, avec l'aide de conseillers professionnels, pour refinancer ou vendre la Société à un tiers qui continuerait à exploiter l'entreprise», a-t-on indiqué par courriel.

Le Château emploie quelque 1400 travailleurs, dont 500 à son siège social de Montréal. Il exploite actuellement 123 magasins au Canada, en plus de son site web.

La demande afin de se placer sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) sera entendue vendredi par la Cour supérieure du Québec (Chambre commerciale).

Gordon Brothers Canada et Merchant Retail Solutions devraient être désignées comme conseillers du détaillant pour la mise en œuvre de la liquidation et c’est PricewaterhouseCooper qui devrait être désignée comme contrôleur pour superviser les activités du Château pendant la liquidation.

Les six administrateurs actuels de l’entreprise continueront de siéger au conseil d'administration pour aider à la liquidation.

avec Catherine Genest / 24 Heures

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus