L'Anticafé de la Place des Arts rouvre ses portes | 24 Heures MTL
/activities/restaurants

L'Anticafé de la Place des Arts rouvre ses portes

Image principale de l'article L'Anticafé de la Place des Arts rouvre ses portes
CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI

L’espace de travail partagé montréalais L'Anticafé, qui avait dû fermer après une visite des policiers la semaine dernière, a rouvert ses portes au public mercredi. 

• À lire aussi: Un espace de «coworking» fermé de force

Le propriétaire Filipp Miller et la gérante Élizabeth Miller ont décidé de remettre en activité leur entreprise, dont les locaux sont situés sur la rue Sainte-Catherine près de la Place des Arts au centre-ville de Montréal.

Leur avocate, Me Christiana Muccari, a confirmé qu’il est dans leur droit de reprendre du service, puisqu'aucune ordonnance ne leur a été remise leur demandant de fermer leur commerce.

«Aujourd’hui s’ils sont ouverts c’est qu’ils n’ont aucune interdiction concrète», a expliqué Me Muccari.

Rappelons que Mme Miller avait reçu la visite de policiers jeudi dernier, qui lui avaient demandé de fermer boutique, alors que les espaces de travail partagé ont pourtant le droit de rester ouverts même en zone rouge. Ils doivent cependant être remplis au maximum à 25 % de leur capacité, et les gens doivent maintenir une distance de deux mètres entre eux, des mesures que L'Anticafé respectait, selon la gérante.

«Mes clients ne sont pas des restaurateurs, ils opèrent un établissement de "coworking". À ma connaissance, ils respectaient les règlementations et mesures sanitaires imposées par le gouvernement», a ajouté Me Muccari.

Le Service de police de la Ville de Montréal n'avait pas voulu dire au «24 Heures» quels étaient précisément les motifs liés à la fermeture forcée de l'établissement.

«On va mettre en place encore certaines restrictions à propos de la nourriture et limiter encore plus notre capacité», a souligné Mme Miller.

«On a pris des mesures plus strictes pour la COVID et nous sommes un peu plus préparés», a-t-elle poursuivi.

L’Anticafé aura donc fermé ses portes pour une période de six jours. Les Miller prévoyaient regarder avec leur avocate comment ils pourraient obtenir un dédommagement pour les jours fermés.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus