Virage vert pour Rosemont-La Petite-Patrie | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

Virage vert pour Rosemont-La Petite-Patrie

Piste cyclable de la rue de Bellechasse, à l’angle de l’avenue Christophe-Colomb, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Photo prise le le 17 septembre 2020
GUILLAUME PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Piste cyclable de la rue de Bellechasse, à l’angle de l’avenue Christophe-Colomb, dans l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Photo prise le le 17 septembre 2020

La réduction des gaz à effet de serre et la résilience du territoire seront dorénavant au cœur des décisions prises à l’arrondissement de Rosemont-La-Petite-Patrie dans le cadre d’un nouveau plan de transition écologique.

Ce plan, qui est le premier semblable dévoilé par un arrondissement montréalais, inclura différents axes et plusieurs actions concrètes pour les trois prochaines années. «On parle d’une gouvernance participative et collaborative, d’un laboratoire urbain, des milieux de vie verts, des milieux de vie équitables, diversifiés et des milieux de vie tournés vers la mobilité durable», a expliqué lundi le maire de l’arrondissement, François William Croteau, lors du dévoilement.

La pierre d’assise de cette transformation sera d’ailleurs basée sur une nouvelle gouvernance au sein de l’arrondissement. L’arrondissement deviendra ainsi un «bureau de projet en transition écologique et en résilience».

Par exemple, les services organisant les loisirs devront se demander comment y parvenir tout en agissant concrètement sur la transition écologique et la résilience. «C’est une nouvelle façon de penser qui change le paradigme. L’ensemble des services devront travailler ensemble. C’est pour ça qu’on parle d’un bureau de projet», a-t-il ajouté.

Les citoyens seront également au cœur de l’action comme ils sont la clef pour les solutions à mettre en place. «Plus que jamais, sur l’ensemble des opérations et surtout ce qui touche le milieu de vie du citoyen, le citoyen sera appelé à participer pleinement», a noté le maire Croteau en ajoutant que des actions concrètes seraient bientôt annoncées.

Ce plan de transition écologique s'aligne sur l'agenda 2030 ainsi que les 17 Objectifs de développement durable de l’ONU auxquels la Ville de Montréal a adhéré.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus