L’autodépistage pour le VIH est maintenant possible au Canada | 24 heures
/mtl-news/news

L’autodépistage pour le VIH est maintenant possible au Canada

Un test de dépistage du VIH effectué lors du défilé de la Fierté Gaie à Santiago en juin 2018.
AFP

Un test de dépistage du VIH effectué lors du défilé de la Fierté Gaie à Santiago en juin 2018.

Il est désormais possible de se tester soi-même pour le VIH, grâce à une trousse vendue au public qui a été approuvée lundi par Santé Canada.

«Il s’agit là d’un tournant important dans le traitement et la prévention du VIH, car les gens pourront dorénavant connaître leur état sérologique par rapport au VIH en aussi peu qu’une minute, en toute sécurité et à l’endroit qui leur convient», ont affirmé les Instituts de recherche en santé du Canada par communiqué, mardi.

Distribuée par la compagnie de Colombie-Britannique bioLytical, la trousse Insti permet d’obtenir un résultat instantané grâce à une goutte de sang que le client n’a qu’à prendre de son doigt. Ce test permet de déterminer si des anticorps VIH-1 et VIH-2 sont présents dans le sang. Selon BioLytical, tous les porteurs du VIH sauront qu’ils en sont atteints à la suite de ce test. Pour ceux qui ne sont pas infectés, le résultat sera valide dans 99,5 % des cas.

Ce type de test d’autodépistage pour contrer le sida est déjà disponible dans une trentaine de pays, mais n’avait pas encore reçu le feu vert des autorités fédérales, ont souligné les Instituts. Il est considéré comme un élément clé pour en finir avec le VIH, surtout en ces temps de COVID-19 où l'accès aux ressources médicales est compliqué par la pandémie.

«L’autodépistage du VIH était l’élément manquant qui nous empêchait de joindre les plus de 9 000 Canadiens qui sont porteurs du VIH sans le savoir», a affirmé le Dr Sean B. Rourke, chercheur principal de l’étude et scientifique au MAP Centre for Urban Health Solutions de Toronto.

«L’autodépistage du VIH s’est avéré un moyen de prévention rentable et efficace pour lutter contre le VIH et nous rapproche de notre but: mettre fin à l’épidémie de VIH au Canada», a-t-il ajouté par communiqué.

À lire aussi

Et encore plus