Un CV qui se démarque | 24 Heures MTL
/jobs

Un CV qui se démarque

Image principale de l'article Un CV qui se démarque
t.paisit - stock.adobe.com

Pour espérer décrocher un emploi, vaut mieux présenter un curriculum vitæ qui sort du lot. Wadih Karam, chef du service Employabilité pour l’organisme communautaire La Maisonnée, démystifie la technique du « Master CV ». 

Avant toute chose, Wadih Karam conseille de rédiger un « Master CV », sorte de « CV source » servant à produire une grappe de CV ciblés par la suite. « Puisqu’il sert à résumer l’ensemble d’une vie professionnelle, il peut compter jusqu’à une vingtaine de pages », décrit-il.

Le spécialiste en emploi suggère d’y mettre le plus d’information possible en les regroupant sous cinq catégories :

• Compétences essentielles : Reliées au domaine principal, elles comprennent également des compétences très ciblées.

• Compétences secondaires : En lien avec les postes d’intérêt occupés « en attendant » le poste rêvé. On parle par exemple des compétences qu’un médecin immigrant aurait acquises en travaillant comme chercheur à l’université en attendant d’obtenir son permis d’exercice.

• Expériences professionnelles : Il s’agit de la liste des tâches effectuées dans le cadre des expériences professionnelles.

• Formation : Cette section inclut les diplômes obtenus, mais également les autres cours suivis, les stages, ainsi que les apprentissages réalisés dans un contexte de travail.

• Portfolio : Essentiel pour donner un aperçu des réalisations professionnelles pertinentes.

Ce document servira ensuite de base en vue de la rédaction d’une grappe de CV ciblés, chacun destiné à répondre à une offre d’emploi précise et mettant en évidence certaines compétences spécialisées. 

Par exemple, la grappe de CV d’un ingénieur en construction pourrait comprendre un CV pour les bâtiments, un CV pour les barrages et un dernier CV pour les ponts.

Muni d’un « Master CV » et d’une grappe de CV, vous serez fin prêt à postuler !

À lire aussi

Et encore plus