BIXI électriques : La Ville débourse 400 000 $ pour pallier des coûts imprévus | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

BIXI électriques : La Ville débourse 400 000 $ pour pallier des coûts imprévus

L’entretien de vélos à assistance électrique de BIXI Montréal coûte plus cher que celui de vélos ordinaires : à défaut de l’avoir anticipé, la Ville doit maintenant débourser 400 000 $ additionnels pour pallier ces coûts imprévus.

• À lire aussi: Bénis soient les BIXI électriques

• À lire aussi: Montréal : mille nouveaux vélos électriques pour BIXI

Un millier de nouveaux vélos à assistance électrique ont été achetés cette année. «Or, il s’avère que le coût de gestion mensuel d’un vélo à assistance électrique (422,95$) est plus élevé que celui d’un vélo standard (168,46 $)», indiquent des documents approuvés par le comité exécutif de la Ville mercredi matin. Cela s’explique notamment par une nécessité de faire un entretien plus fréquent pour les vélos électriques.  

Un bixi électrique, un vélo à assistance électrique en libre-service, à Montréal, jeudi le 19 septembre 2019.

Joël Lemay / Agence QMI

Un bixi électrique, un vélo à assistance électrique en libre-service, à Montréal, jeudi le 19 septembre 2019.

Pour compenser ces coûts, la Ville versera 404 763 $ supplémentaire à BIXI Montréal pour l’année 2020. Cela porte l’entente signée entre la Ville et l’organisme en 2019 à 46,4 M $, plutôt que 46 M $ sur 10 ans.  

«Au moment de sa signature en 2019, l'entente de gestion conclue avec BIXI Montréal ne prévoyait aucune disposition particulière à l'égard des vélos à assistance électrique en libre-service. Conséquemment, les coûts de gestion de ces vélos n'ont pu figurer dans les prévisions budgétaires - frais d'exploitation et revenus estimés - du système pour la durée de l'entente (2019 - 2028)», note la Ville.

Par ailleurs, avec la pandémie de COVID-19, le taux d’abonnement à BIXI pour les mois de mars et avril a chuté «de façon drastique» comparativement aux années antérieures, entraînant une diminution des revenus pour l’organisation. «Le niveau d'achalandage du système de vélo en libre-service BIXI est maintenant à la hausse mais, au global pour l'ensemble de la saison, demeurera sans doute en deçà de celui des années antérieures», peut-on lire dans des documents de la Ville.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus