REM: plus cher et en retard | 24 Heures MTL
/transports

REM: plus cher et en retard

Avancement des travaux du chantier du Réseau express métropolitain (REM), à Brossard, mercredi le 16 septembre 2020. Sur cette photo: La future station Du Quartier.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI
Joël Lemay / Agence QMI

Avancement des travaux du chantier du Réseau express métropolitain (REM), à Brossard, mercredi le 16 septembre 2020. Sur cette photo: La future station Du Quartier. JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les diverses branches du Réseau express métropolitain (REM) ouvriront toutes plusieurs mois plus tard que prévu, la pandémie ayant affecté l'échéancier des travaux.

• À lire aussi: Arrivées des premières voitures du REM

• À lire aussi: Encore des stationnements retirés autour des futures stations du REM

C'est ce qu'a annoncé mercredi la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui est responsable du projet avec sa filiale CDPQ Infra.

Les travaux sur la Rive-Sud de Montréal accusent des retards de trois à six mois, faisant en sorte que l'ouverture du tronçon entre Brossard et la Gare Centrale est reportée à la mi-2022 plutôt qu'à la fin 2021.

Explosion inattendue

L'inauguration du segment entre la Gare Centrale et la station Du Ruisseau est de son côté reportée à l’automne 2023, un retard de 18 mois causé non seulement par la pandémie, mais aussi par une détonation imprévue survenue en juillet dans le tunnel du Mont-Royal, qui a forcé l'arrêt des travaux pendant quatre mois.

Les premières voitures du REM sont arrivées à Brossard. Sur la photo:  Chaque voiture a été déchargée au cours des derniers jours dans l’atelier du centre d’entretien principal, situé à proximité de l'autoroute 10 à Brossard

COURTOISIE ALSTOM/CHRISTIAN FLEURY

Les premières voitures du REM sont arrivées à Brossard. Sur la photo: Chaque voiture a été déchargée au cours des derniers jours dans l’atelier du centre d’entretien principal, situé à proximité de l'autoroute 10 à Brossard

«La cause la plus probable de la détonation, c'est un ancien trou de forage contenant des résidus d'explosif datant de la construction du tunnel en 1912», a dit mercredi le président et chef de la direction de CDPQ Infra, Macky Tall, qui évoque la possibilité que d'autres éléments explosifs datant de la construction du tunnel soient toujours présents.

Heureusement, aucun travailleur n'a été blessé.

Autres sections

L'ouverture de l'antenne qui desservira l'Ouest-de-l'Île est maintenant planifiée au printemps 2024, plutôt qu’en 2023, ce qui inclut la mise en service d’un segment de l’antenne Deux-Montagnes jusqu’à la station Sunnybrooke. Le segment complet jusqu’à la station Deux-Montagnes sera quant à lui mis en service à l’automne 2024, plutôt qu’à la fin de 2023.

Finalement, pour l’antenne de l’aéroport, les impacts liés à la COVID-19 et à des périodes de tests s’additionnent aussi aux retards liés à la mise en service du tunnelier. L’ouverture de cette antenne est planifiée pour la fin de 2024 plutôt que pour la fin de 2023.

Plus cher

Les coûts de construction évalués à 6,5 milliards $ seront revus à la hausse en raison des divers pépins rencontrés, a confirmé le bureau de Projet REM.

«Ça va avoir un impact à la hausse sur les coûts [des travaux], ça, c'est évident», a dit M. Tall.

Il n'est pas possible pour le moment de connaître l'ampleur de cette augmentation. Les sommes pourraient être importantes: M. Tall a évoqué 80 millions $ simplement pour réparer la voûte de l'avenue McGill College, endommagée au fil des ans par le sel de déglaçage épandu sur la chaussée et l'absence de membranes d'étanchéité sur le tunnel.

La passerelle temporaire installée au-dessus de la future voie du Réseau express métropolitain (REM) permet de connecter le chemin Canora et Dunkirk Road, dans la ville de Mont-Royal.

MAXIME AUGER/24 HEURES/AGENCE QMI

La passerelle temporaire installée au-dessus de la future voie du Réseau express métropolitain (REM) permet de connecter le chemin Canora et Dunkirk Road, dans la ville de Mont-Royal.

D'autres travaux dans le tunnel du Mont-Royal feront également augmenter la facture totale du REM, a confirmé CDPQ Infra, sans pouvoir préciser si ces sommes seront payées par la Caisse ou par le gouvernement du Québec.

Le REM doit compter 26 stations réparties sur 67 kilomètres dans le Grand Montréal.

Tarification

Malgré le report de la mise en service des antennes du REM, l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) prévoit toujours déployer son projet de refonte tarifaire à partir de juillet 2021.

«Certaines phases d’implantation directement liées au REM seront simplement ajustées, notamment les titres "tous modes" de la zone 2 vers la zone 1», a précisé le porte-parole Simon Charbonneau.

Les mesures d'atténuation mises en place dans le cadre des travaux du REM seront prolongées jusqu'à la fin du projet en 2024. Le ministère des Transports ne prévoit pas avoir besoin d'argent additionnel pour ce faire.

Avancement des travaux du chantier du Réseau express métropolitain (REM), à Brossard, mercredi le 16 septembre 2020.

Joël Lemay / Agence QMI

Avancement des travaux du chantier du Réseau express métropolitain (REM), à Brossard, mercredi le 16 septembre 2020.

Nouveaux échéanciers des tronçons du REM dévoilés par la Caisse

- Antenne Rive-Sud (mi-2022)

- Gare Centrale jusqu'à Du Ruisseau (Automne 2023)

- Antenne Deux-Montagnes (Automne 2024)

- Ouest-de-l'Île (Printemps 2024)

- Antenne YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau (fin 2024)

Inaugurations initialement prévues par la Caisse en 2018:

- Antenne Rive-Sud (fin 2021)

- Gare Centrale jusqu'à Du Ruisseau (2022)

- Antenne Deux-Montagnes (fin 2023)

- Ouest-de-l'Île (2023)

- Antenne YUL-Aéroport-Montréal-Trudeau (fin 2023)

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus