Ouverture d’un «wet shelter» à Montréal | 24 Heures MTL
/mtl-news

Ouverture d’un «wet shelter» à Montréal

Une chambre de la mission Old Brewery.
ÈVE LÉVESQUE/24 HEURES/AGENCE QMI

Une chambre de la mission Old Brewery.

Montréal va pouvoir compter sur un nouveau centre de consommation contrôlée d’alcool pour les sans-abri, ce qu’on appelle au Canada anglais un «wet shelter».

• À lire aussi: 80% des femmes itinérantes souffriraient de problèmes de santé mentale

• À lire aussi: Un hôtel montréalais converti en refuge pour itinérants cet hiver

Un projet-pilote va être lancé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, en collaboration avec la Ville de Montréal et la Mission Old Brewery.

Le déploiement de ce programme de gestion de l’alcool auprès des itinérants doit se faire à compter du 1er janvier 2021 sur le site de l’ancien hôpital Royal Victoria. Treize lits seront disponibles, soit pour 10 hommes et trois femmes.

Ce type de programme, déjà implanté à Ottawa et à Toronto, vise à faciliter l’accès à un lieu d’hébergement pour les personnes sans-abri ayant une dépendance sévère ou chronique à l’alcool.

Pour rappel, la plupart des ressources venant en aide aux sans-abri refusent l’accès aux gens intoxiqués. Un centre de consommation contrôlée d’alcool permettra, dit-on, de donner un toit à ceux qui consomment, tout en les encadrant.

Du soutien psychosocial y sera offert par des intervenants de la Mission Old Brewery et une infirmière y sera déployée en appui pour dispenser des soins.

Selon la Mission Old Brewery et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, des études ont montré que les centres de consommation contrôlée d’alcool pour les personnes sans-abri ontariens ont permis de faire diminuer les admissions à l’hôpital de 32 %, les recours aux urgences de 24 % et des contacts avec la police menant à une arrestation de 42 %.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus