Un couple derrière le vaccin prometteur de Pfizer | 24 heures
/mtl-news/news

Un couple derrière le vaccin prometteur de Pfizer

Image principale de l'article Un couple derrière le vaccin prometteur de Pfizer
AFP

Les cerveaux derrière le vaccin de Pfizer, qui pourrait mettre fin à la pandémie, forment un couple depuis de nombreuses années. 

Scientifiques et entrepreneurs, Ugur Sahin, 55 ans, et la Dre Ozlem Tureci, 53 ans, dirigent BioNTech, une entreprise allemande financée par Pfizer pour développer le vaccin anti-COVID.

• À lire aussi: Le Québec prépare la future campagne de vaccination

Ils font désormais partie des 100 Allemands les plus riches, la valeur de BioNTech ayant grimpé à 21 milliards $ à la suite de la percée du vaccin annoncée, lundi.

Pourtant, enfants d’immigrés en Allemagne, ils ont bâti leur entreprise et leur carrière modestement, rapporte Sky News.

Le directeur général de BioNTech, Ugur Sahin est né dans la ville turque d'Iskenderun. C’est à 4 ans qu’il a déménagé en Allemagne de l'Ouest. Son père était un travailleur migrant dans une usine Ford à Cologne.

La Dre Tureci, qui est directrice générale de l'entreprise, est née en Allemagne. Elle est la fille d'un médecin turc qui a émigré d'Istanbul.

Les deux se sont rencontrés alors qu’ils étudiaient la médecine et l’immunothérapie à l’université.

Passionnés par leurs recherches, ils ont même passé la journée dans leur laboratoire le jour de leur mariage.

Spécialisés dans les traitements contre le cancer, ils ont réussi en 10 mois à créer un vaccin qui semble faire ses preuves.

Un couple derrière le vaccin prometteur de Pfizer en janvier dernier que le professeur Sahin est tombé sur un article scientifique sur une nouvelle épidémie de coronavirus dans la ville chinoise de Wuhan et que l’idée de faire un vaccin anti-COVID a été mise en branle.

Leur société, BioNTech, a rapidement affecté environ 500 employés au projet «lightspeed» pour travailler sur plusieurs composés possibles.

Ils ont remporté le financement du géant pharmaceutique Pfizer et du fabricant chinois de médicaments Fosun en mars dernier.

Aujourd'hui, des essais ont montré que le vaccin, qui utilise du matériel génétique pour inciter le corps à produire des anticorps, est efficace à 90 %. 

À lire aussi

Et encore plus