L’Accueil Bonneau s’agrandit jusqu’au Grand Quai | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

L’Accueil Bonneau s’agrandit jusqu’au Grand Quai

L’Accueil Bonneau entamera lundi ses nouvelles activités dans les locaux du Grand Quai au Port de Montréal. L’espace a été aménagé en halte-répit hivernale pour accueillir plus de 300 sans-abris à la fois. 

La directrice générale de l’Accueil Bonneau, Fiona Crossling, a expliqué qu’avec les mesures de distanciation mises en place en raison de la COVID-19, le centre a dû fermer sa salle à manger.

LAMBERT GAGNÉ-LAMBERT/AGENCE QMI

«Nous avons approché la Ville pour trouver de l’espace. Avec les mesures sanitaires, nous ne pouvions pas rouvrir notre salle à manger. C’est trop petit pour recevoir les gens que nous recevions. Alors la Ville a fait appel au Port de Montréal», a-t-elle expliqué.

Habituellement, cette énorme salle accueille des croisiéristes et des touristes internationaux de passage dans la métropole, mais les locaux n’ont pas été utilisés à cet effet depuis la pandémie.

Le Grand Quai, au 200 rue de la Commune O, sera ouvert 7 jours sur 7 dès 8 h le matin.

L’inauguration officielle a eu lieu samedi en compagnie de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal et de la députée fédérale de la circonscription de Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada.

Espace réaménagé

La spacieuse pièce été aménagée en plusieurs sections. À l’arrivée des dîneurs, des lavabos et des préposés expliquent le protocole et les consignes à suivre.

Il y a une prise de température, un lavage de main, une distribution de masques et il y a un questionnaire sur l’état de santé des sans-abris afin de repérer des symptômes de la COVID-19.

Les usagers de la halte-répit seront dirigés vers l’aire de repos où 220 places assises sont installées, et la salle à manger contient une centaine de places supplémentaires.

«La capacité ici va ressembler à ce qu’on pouvait avoir à l’accueil Bonneau en termes de place», a observé le directeur des opérations et de l’approvisionnement de l’Accueil Bonneau, Jérémie Girard.

Des ordinateurs, un local d’art et une infirmerie sont accessibles aux visiteurs.

Des services en lien avec la COVID-19 et des intervenants psychosociaux sont toujours accessibles à l’édifice principal de l’Accueil Bonneau. La nourriture sera cuisinée dans ces locaux et transportée et réchauffée au Grand Quai par la suite.

À la recherche de bénévoles  

Chaque jour, ce sont entre 22 et 25 bénévoles qui seront nécessaires au bon fonctionnement de cette nouvelle halte-répit.

Actuellement, seulement une quinzaine de bénévoles par jour sont à l’horaire. L’équipe de l’Accueil Bonneau lance un appel à ceux et celles qui voudraient se sentir utiles de rejoindre leur rang en s’inscrivant sur leur site Web.

À lire aussi

Et encore plus