HeyAllo, des vœux de vedettes personnalisés pour une bonne cause | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

HeyAllo, des vœux de vedettes personnalisés pour une bonne cause

Joël Dumas, Véronique Dussault et Noémie Desrochers, fondateurs de HeyAllo

Joël Dumas, Véronique Dussault et Noémie Desrochers, fondateurs de HeyAllo

Si vous avez toujours rêvé que Véronique Cloutier souhaite un joyeux anniversaire à votre maman, c’est votre chance. Créé en pleine crise, le site HeyAllo permet d’envoyer à un proche des messages vidéos d’une personnalité connue tout en redonnant à des organismes bien de chez nous.

«C’est une manière d’offrir un peu de réconfort aux gens qu’on aime et qu’on ne pourra pas nécessairement voir à Noël. Ça créé des moments mémorables et des souvenirs», explique la co-fondatrice de HeyAllo, Véronique Dussault, aux côtés de Noémie Desrochers et Joël Dumas.

• À lire aussi: Une semaine à travailler pour Uber Eats

Jusqu’à présent, plus de 60 personnalités sont inscrites sur la plateforme comme Véronique Cloutier, Louis Morissette, Patrice Bernier, Olivier Dion, Danny St-Pierre, Maxim Roy, Joël Legendre, Josée Boudreau et Pascale Bussières, pour ne nommer que ceux-là.

«Les artistes ont eu la vie dure pendant la pandémie et on a voulu supporter le milieu culturel en pause en leur permettant de créer un réseau parallèle», soutient Véronique Dussault. 

• À lire aussi: Une application pour trouver l’élu de son cœur quand on est en situation de handicap

Le concept vient d’abord du site américain Cameo qui connaît un vif succès depuis sa création en 2016. Au plus fort de la pandémie en mai 2020, 30 000 célébrités américaines avaient rejoint la plateforme. 

Une pierre deux coups

En plus de faire plaisir à ses proches, l’offre de HeyAllo redonne aux organismes qui n’ont pas été épargnés par les moments difficiles des derniers mois. L’entreprise a signé des ententes avec six fondations, dont la fondation Véro&Louis, la fondation Cancer du sein Québec et la fondation Marie-Vincent. 

«Pour les tarifs, on a donné carte blanche aux artistes : c’est eux qui décident du prix chargé. Ça varie entre 75 et 150$ et ça dépend de la cause», souligne Noémie Desrochers.

 «On donne le choix aux personnalités de donner 25%, 50%, ou 100% de leur cachet aux fondations directement via le site, complète Véronique Dussault. 

La crise comme tremplin

La pandémie a forcé les trois entrepreneurs qui œuvrent dans l’événementiel, les arts et le marketing à réfléchir à une manière de s’adapter à la nouvelle réalité du milieu culturel.

«Dès le mois d’avril, on a cherché des solutions créatives et on a senti qu’il y a un grand mouvement d’achat local et de conscience environnementale», soutient Noémie Desrochers. 

«Le milieu philanthropique est arrivé en courant vers nous. Il y a un intérêt très grand pour les fondations et on a facilité la plateforme pour les dons et pour les levées de fonds», ajoute-t-elle.

À lire aussi

Et encore plus