Les repas d'avion distribués dans des HLM | 24 Heures MTL
/mtl-news

Les repas d'avion distribués dans des HLM

Image principale de l'article Les repas d'avion distribués dans des HLM

Le trafic aérien ayant nettement diminué, les repas qui étaient destinés aux voyageurs se retrouvent dans les mains de personnes qui auraient difficilement les moyens de rentrer dans un avion. 

Soutenu par Centraide du Grand Montréal, Le Réseau alimentaire de l’Est de Montréal rachète les plats de la compagnie Fleury Michon, destinés à l’origine au transport aérien. Le tout est distribué par 36 organisations qui s'occupent de la distribution chaque semaine. L’initiative intitulée «La grande boucle solidaire» avait débuté en mars, mais celle-ci gagne en popularité depuis le deuxième confinement.

L’organisme derrière le projet distribue en moyenne 10 600 plats par semaine, et tous trouvent preneur après 200 livraisons. «On voit les demandes de bénéficiaires augmenter. [...] Le nombre de personnes dans le besoin augmente drastiquement et risque d’augmenter alors qu’il n’y aura plus d’aide gouvernementale», a déclaré la codirectrice du Réseau, Agathe Malecot.

Livraison

Vendredi, vers 10h, ils étaient une quarantaine au HLM Rosemont à attendre la distribution avec impatience, alors que quelque 450 portions individuelles étaient distribuées. En moins de trente minutes, la grande majorité avait trouvé preneur.

«On a ressenti dans le quartier Rosemont depuis la situation de la pandémie encore plus de détresse alimentaire. Les gens ont perdu leur emploi ou ont moins d’heures, il y a vraiment un besoin alimentaire plus grand», a constaté Pierre Malchelosse, intervenant de milieu qui distribue des repas.

Lors de notre passage, la joie se ressentait chez les bénéficiaires. «Je ne suis pas mal pris, mais disons que la fin du mois est toujours difficile», a mentionné Pierre St-Martin, un des résidents du HLM Rosemont. Ce dernier se réjouissait également que ces plats ne terminent pas dans la poubelle.

«La plupart des gens qui habitent dans un HLM ont juste des pensions», a affirmé Louise Larin, une autre résidente du HLM visité vendredi. Celle-ci trouve que l’initiative est bien pensée et apprécie de recevoir des portions uniques.

À lire aussi

Et encore plus