Rassemblements des Fêtes: voici nos trucs et astuces pour un Noël sans COVID-19 | 24 heures
/mtl-news/news

Rassemblements des Fêtes: voici nos trucs et astuces pour un Noël sans COVID-19

Image principale de l'article Nos trucs et astuces pour un Noël sans COVID-19
Krakenimages.com - stock.adobe.com

 Port du masque, limite de deux soupers, isolement volontaire: voici quelques recommandations afin que vos rassemblements de Noël restent festifs et sans COVID-19.

• À lire aussi: Quatre jours de rassemblements pour Noël  

Bien se préparer  

Magasinez en avance, priorisez les achats en ligne et, dans les jours précédant le réveillon, limitez-vous aux sorties essentielles. 

« Il faut faire un isolement volontaire les sept jours précédant les rassemblements dans la mesure possible », insiste Roxane Borgès Da Silva, professeure agrégée au Département de gestion, d’évaluation et de politique de santé de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Le magasinage en ligne avant le 24 décembre peut aider à respecter l'isolement volontaire demandé par le gouvernement Legault.

kkolosov - stock.adobe.com

Le magasinage en ligne avant le 24 décembre peut aider à respecter l'isolement volontaire demandé par le gouvernement Legault.

Mme Borgès Da Silva rappelle d'ailleurs qu'un test de dépistage ne remplace pas l'isolement volontaire. Pendant la période d’incubation, qui va de deux à 14 jours, les tests ne peuvent détecter le virus, ce qui peut provoquer un faux négatif. 

« Même si on se fait tester le 22 décembre et qu’on reçoit le résultat le 24 décembre, le virus a incubé entre-temps, ce qui fait qu’on le donne à tout le monde en étant présymptomatique ou asymptomatique », souligne-t-elle.

• À lire aussi: Est-il risqué de magasiner dans un centre d’achat?  

Bien aérer la maison  

Il est primordial de bien faire circuler l’air avant l’arrivée de nos invités pour éliminer les aérosols, ces particules fines qui restent suspendues dans l’air.

Aérer la maison pour faire circuler l'air pourrait aider à évacuer les aérosols selon des experts.

F8studio - stock.adobe.com

Aérer la maison pour faire circuler l'air pourrait aider à évacuer les aérosols selon des experts.

« Une personne asymptomatique ou présymptomatique, ce n’est pas juste sur les assiettes qu’elle va mettre le virus, c’est dans la pièce aussi », explique l’experte, rappelant que le risque de contracter le virus dans un espace contaminé est grand.    

Attention aux places assises  

Comme le recommande la Santé publique, Mme Borgès Da Silva suggère de distancier les invités autour de la table. Elle rappelle également l'importance de prendre des mesures supplémentaires si l’on invite des personnes à risques, comme les personnes âgées ou immunosupprimées.

« Il faut maintenir le masque autant que possible dans la soirée et placer les personnes le plus loin possible ou à deux mètres », précise-t-elle.

Une table décorée aux couleurs festives.

Photo Fotolia

Une table décorée aux couleurs festives.

Si le masque n’est pas nécessaire dans sa propre bulle familiale, il faut le porter si l’on reçoit des personnes de l’extérieur. 

• À lire aussi: Le masque sera recommandé pendant les célébrations

Service aux tables : une personne seulement  

Puisque le virus ne survit pas au lave-vaisselle, il n’est pas nécessaire d'apporter sa propre vaisselle, soutient Mme Borgès Da Silva. Une seule personne devrait toutefois effectuer le service aux tables. Elle recommande également de mettre la table une heure ou deux avant l’arrivée des invités et de se lever les mains avant de toucher aux ustensiles ou aux plats.    

Pas de chanson ou de rigodon  

Les séances de danse ou de chant devront être évitées puisqu’ils contribuent à la transmission de virus. 

« Les aérosols peuvent rester en suspension. Si on se met en danser, on devient essoufflés et in risque d’expulser plus d’aérosols et on contamine tout le monde », explique Mme Borgès Da Silva.

Photo Adobe Stock

Elle recommande des jeux plus calmes ou des jeux d’habiletés où chacun porte le masque et garde ses distances.     

Pas d’échanges de cadeaux  

Les échanges de cadeaux devraient aussi être laissés de côté cette année.

« On n’a pas encore de données probantes fiables et robustes sur la durée de vie du virus sur les surfaces, ça varie dépendamment des surfaces », estime Mme Borgès Da Silva.  

Il faudra se donner des cadeaux seulement dans notre bulle de famille cette année.

Shutterstock

Il faudra se donner des cadeaux seulement dans notre bulle de famille cette année.

 

Activités extérieures recommandées  

Pour diminuer les risques de transmission, il faudra revoir nos traditions et privilégier les activités extérieures.

Plutôt que le traditionnel souper de Noël, pourquoi ne pas aller glisser toute la famille ensemble ? « Boire du vin chaud ensemble à l’extérieur autour d’un feu à deux mètres, c’est une super idée aussi », souligne la professeure. 

  

D'après Mme Borgès Da Silva, on peut également utiliser des plateformes telles que Zoom pour se rassembler virtuellement durant le temps des fêtes

Jacob Lund - stock.adobe.com

D'après Mme Borgès Da Silva, on peut également utiliser des plateformes telles que Zoom pour se rassembler virtuellement durant le temps des fêtes

Appel à la prudence  

Roxane Borgès Da Silva salue la décision du gouvernement du Québec de permettre deux rassemblements en quatre jours pendant la période des Fêtes. Elle rappelle toutefois que de tels rassemblements pourraient mettra la vie de certaines personnes en danger. 

Appelant à la vigilance, la Santé publique recommande d'ailleurs de limiter les rassemblements en dehors de la bulle familiale, même du 24 au 27 décembre. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus