Attention aux impôts si vous avez reçu la PCU | 24 Heures MTL
/jobs

Attention aux impôts si vous avez reçu la PCU

Image principale de l'article Attention aux impôts si vous avez reçu la PCU
F8studio - stock.adobe.com

La PCU vous a donné l’impression de passer GO à chaque 2000$ reçu? Maintenant, il faut vous préparer. Que vous ayez reçu un seul paiement ou le plein 12 000$, l’impôt pourrait vous faire mal au printemps prochain.

L’impact que va avoir la Prestation canadienne d’urgence (PCU) sur l’impôt à payer au printemps prochain est inquiétant, selon Sylvain Fontenelle, comptable agréé et associé responsable du service de la fiscalité pour la société comptable MTA.

«Ça va être épeurant. Tous ceux qui ont reçu la PCU vont avoir une surprise parce que contrairement aux paies qu’ils reçoivent habituellement, il n’y a eu aucune retenue d’impôt qui a été faite.»

Au Québec, si vous terminez l’année avec des revenus entre 15 000 $ et 40 000 $, chaque dollar de PCU pourrait théoriquement coûter 27,53 cents en impôt si on ne tient pas compte des différents programmes sociaux fiscaux. 

Pour quelqu’un qui aurait touché le plein 12 000 $, le montant à payer pourrait donc aller jusqu’à 3300$. 

Évidemment, on peut s’attendre à du cas par cas. Tout dépend de vos revenus avant et après les versements de la PCU et du montant réclamé pendant la pandémie. Chose certaine, les répercussions seront plus grandes si vous faites partie des travailleurs au revenu plus faible. 

«Ceux qui gagnaient moins que 2000 $ net par mois seront les plus touchés parce qu’ils ont été avantagés par la PCU. Des gens qui reçoivent habituellement un remboursement d’impôts pourraient en devoir cette année», explique le comptable.

Si vous finissez l’année avec un revenu moins élevé que le montant personnel de base, qui est de 13 229 $, vous pouvez souffler : vous n’aurez pas d’impôt à payer. Idem si la PCU était votre seule source de revenus dans l’année.

Trucs et conseils   

Il n’y a pas de méthode miracle pour éviter de faire face à l’Agence du revenu du Canada (ARC) au printemps prochain, mais il y a moyen de mieux se préparer au choc. 

Tout d’abord, il est possible d’estimer le coût à payer à l’aide d’outils en ligne

Il suffit d’entrer vos revenus qui ne sont pas liés à la PCU et de prendre en note le solde d’impôt. Refaites l’exercice en ajoutant le montant de PCU à vos revenus. La différence est le montant que vous devriez avoir à payer. 

Aussi, prendre rendez-vous avec un conseiller financier ou un comptable pourrait vous permettre d’élaborer une stratégie personnalisée. 

«Si vous avez retrouvé un emploi, la meilleure solution reste d’économiser pour être prêt au printemps», conclut Sylvain Fontenelle.

À lire aussi

Et encore plus