Trois millions de Canadiens devraient être vaccinés en premier | 24 heures
/mtl-news/news

Trois millions de Canadiens devraient être vaccinés en premier

Image principale de l'article 3 millions de Canadiens vaccinés en premier
AFP

Le gouvernement fédéral s’attend à recevoir des vaccins contre la COVID-19 pour vacciner trois millions de Canadiens dans les premiers mois de 2021.

C’est ce qu’a indiqué jeudi le sous-administrateur en chef de la Santé publique du Canada, le Dr Howard Njoo, en affirmant qu’on anticipe recevoir un total d’environ six millions de doses pour les vaccins de Moderna et de Pfizer entre janvier et mars.

• À lire aussi: Pas de vaccins avant début 2021 au Canada

«Ça prend deux doses pour chaque personne donc ça veut dire qu’on sera prêt à vacciner peut-être trois millions de Canadiens», a-t-il dit durant une séance d’information technique.

Normalement, il faut attendre qu’un vaccin ait obtenu le sceau d’approbation final de Santé Canada avant d’arriver au pays. Or, en vertu d’un arrêté d’urgence adopté dans la foulée de la pandémie, des cargaisons pourront arriver et être stockées avant, même s'il faudra attendre l'autorisation pour administrer des doses.

Nul besoin non plus d’attendre une approbation par les autorités étrangères, comme la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis.

«Nous nous attendons à rendre notre décision finale sur un vaccin à peu près en même temps que l’agence américaine et l’Agence européenne des médicaments», a par ailleurs affirmé la conseillère médicale en chef de Santé Canada, la Dre Supriya Sharma.

• À lire aussi: On répond à vos questions sur les vaccins

Une rencontre de la FDA est prévue le 10 décembre pour discuter de la demande d’approbation d’urgence pour le vaccin de Pfizer, développé avec BioNTech.

Pendant que plusieurs pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Mexique parlent de commencer leurs campagnes de vaccination dès décembre, le Canada reste prudent en évoquant plutôt le début de 2021.

Le premier ministre Justin Trudeau a expliqué ce décalage, plus tôt cette semaine, par le fait que le Canada doit se fier sur les livraisons venues de l’étranger puisqu’il n’a pas de capacité suffisante pour fabriquer massivement des vaccins ici.

Jeudi, la Dre Sharma a fait valoir qu’il est difficile d’encercler une date sur le calendrier et d’être certains de la respecter puisque plusieurs inconnues demeurent.

«Pour ceux qui mentionnent des dates spécifiques, je pense que c’est formidable qu’ils aient confiance en ces chiffres, mais de ce nous voyons, il y a encore beaucoup d’éléments en mouvement. Nous ne voulons pas créer d’attentes que nous ne pourrons pas respecter», a-t-elle dit.

Notons qu'Ottawa a acquis jusqu'à présent 126 congélateurs pour entreposer des vaccins, dont 26 pouvant aller jusqu'à une température de -80 degrés Celsius et pouvant donc préserver l'éventuel vaccin de Pfizer.