Deux fois plus de stations de BIXI d’ici trois ans à Laval? | 24 Heures MTL
/transports/bikepedestrian

Deux fois plus de stations de BIXI d’ici trois ans à Laval?

Image principale de l'article Deux fois plus de stations de BIXI à Laval?
Joël Lemay / Agence QMI

La Ville de Laval pourrait doubler le nombre de stations de vélo en libre-service sur son territoire dans les trois prochaines années.

• À lire aussi: BIXI: La Ville achètera 850 vélos électriques supplémentaires

• À lire aussi: Des BIXI d'hiver pourraient être lancés dès l'an prochain

Lors de la séance du conseil municipal de la Ville de Laval mardi, un contrat de près de 1,6 M$ sur trois ans devait être donné à Solutions Urbaines pour l’acquisition de systèmes de vélos en libre-service compatibles avec le système de vélo BIXI. Incapables d’obtenir les données d’utilisation des BIXI à Laval lors de la séance, les élus ont toutefois décidé de reporter le point à une autre séance.

«Nous ne pouvons cautionner ce projet pilote», a dit le conseiller Paolo Galati. Des dires quasi identiques ont été avancés par le chef de l’opposition officielle Michel Trottier et le conseiller municipal indépendant Michel Poissant. Ce dernier a aussi exigé une reddition de compte dudit projet.

Depuis 2019, BIXI détient six stations sur le territoire lavallois, dont une au métro Montmorency et une autre au métro Cartier. Celle-ci est la plus populaire. Le contrat discuté aurait fait passer le nombre de stations à 14.

Le maire de Laval, Marc Demers, a préféré reporter le point «à un mois prochain». Une présentation aux élus sera offerte aux élus afin de prendre connaissance des dossiers, a-t-il dit.

Selon les données de BIXI Montréal, 6914 transactions ont eu lieu à Laval en 2020. À titre comparatif en 2019, du mois d’octobre à la mi-novembre, 396 transactions avaient été effectuées. Rappelons qu’en raison de la pandémie, BIXI enregistre une diminution de 42 % d’utilisation dans l’ensemble de son réseau pour l’année en cours.

Pour le porte-parole de BIXI Montréal, Pierre-Luc Marier, les chiffres lavallois sont tout de même encourageants. «C’est bien, mais on peut faire bien mieux», a-t-il résumé. Ce dernier indique qu’en raison de la pandémie, il est difficile de faire comparer Laval avec d’autres arrondissements montréalais.

Ce dernier constate un intérêt alors que les citoyens lavallois ont émis 300 suggestions de nouvelles stations à Laval.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus