Près des deux tiers des restaurants ouverts perdent de l’argent | 24 Heures MTL
/activities/restaurants

Près des deux tiers des restaurants ouverts perdent de l’argent

Image principale de l'article 65% des restos encore ouverts perdent de l’argent
Joël Lemay / Agence QMI

Environ les deux tiers (65 %) des restaurants encore ouverts perdent de l’argent en raison de la COVID-19, selon Restaurants Canada qui a exigé mardi la création d’un groupe de travail national pour relancer ce secteur l’an prochain.

• À lire aussi: Les restaurants encore ouverts dans les aéroports

• À lire aussi: Voici la liste des restos et des bars montréalais qui ont fermé définitivement depuis le début de la pandémie de COVID-19

Cette organisation estime aussi que 19 % des établissements ne font qu’atteindre le seuil de rentabilité. Parmi, ceux qui subissent des pertes, 63 % estiment qu’ils ne seront pas profitables avant au moins un an.

Restaurants Canada soutient que près de la moitié (48 %) des restaurants qui ne font pas partie d’une chaine fermeront leurs portes pour de bon au pays si les conditions ne s’améliorent pas d’ici six mois. Et 56 % des exploitants de multiples établissements s’attendent à fermer au moins un endroit d’ici la même période si la crise se poursuit.

Face à ce triste constat, l’organisation demande la mise sur pied d’un groupe de travail national pour que le fédéral puisse mettre en œuvre des mesures de soutien ciblées pour ce secteur d’activité.

«Nos membres attendent une résolution du gouvernement pour la nouvelle année, laquelle appuiera non seulement leur survie, mais également le rôle essentiel que jouera la restauration pour rebâtir un Canada plus fort et plus tenace», a affirmé Todd Barclay, président-directeur général de Restaurants Canada, par communiqué.

Ce groupe avance que l’industrie de la restauration a perdu 260 000 emplois depuis février dernier, soit une diminution de 21 % de sa main-d’œuvre.

«Aucune autre industrie ne continue de faire face à un tel déficit», a fait savoir Restaurants Canada.

Après avoir récupéré environ 426 900 emplois mai à septembre, ce secteur a été affecté par la deuxième vague de COVID-19 avec 72 000 emplois perdus en octobre et novembre, a mentionné l’organisation qui se fie sur les données de Statistique Canada.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus