Armes et stupéfiants: importante opération policière dans le fief des «Bloods» | 24 Heures MTL
/mtl-news/crimes

Armes et stupéfiants: importante opération policière dans le fief des «Bloods»

s

Une importante opération policière a été menée mercredi au cœur d’un quartier très «chaud» de Montréal-Nord connu pour abriter de nombreux membres de gangs de rue d’allégeance rouge.

Plus d’une centaine de policiers ont effectué des frappes simultanées vers 5 h du matin dans divers immeubles à logements du secteur, ainsi qu’à Mascouche, dans le cadre d’une opération en matière de stupéfiants et d’armes à feu.

Cinq suspects ont été épinglés, mais d’autres arrestations devraient avoir lieu, ont prévenu les autorités.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Aussi, six endroits ont été visés par des perquisitions à Montréal-Nord et à Mascouche.

L’une d’elles était menée dans un immeuble résidentiel situé à l’angle des rues Lapierre et Pascal, à Montréal-Nord.

Selon la police, la frappe ciblait principalement des individus «associés à un réseau de trafic d’armes et de stupéfiants opérant à Montréal».

«Cette opération policière est une réponse à une série d’événements violents survenus dans le nord-est de Montréal récemment», a indiqué le SPVM dans un communiqué.

Rappelons que de nombreuses fusillades ont éclaté au cours des dernières semaines dans le nord-est de la ville, faisant plusieurs blessés, dont un innocent.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Parmi les personnes arrêtées, on retrouve Marc St-Félix, un travailleur de rue de Montréal-Nord, ont indiqué des sources à TVA Nouvelles.

Joint en soirée, le responsable de l’organisme Café jeunesse multiculturelle, Williamson Lamarre, a confirmé que M. St-Félix est un intervenant de proximité en lien avec un projet d’initiative citoyenne. «Un local a été mis à la disposition des jeunes marginalisés et en difficultés pour les aider dans leur réinsertion sociale et Marc St-Félix était impliqué dans ce projet. Son arrestation a eu un effet de surprise», a déclaré M. Lamarre.

Ce dernier a précisé que son organisme n’a rien à voir avec les agissements allégués de Marc St-Félix et a ajouté que l’organisme n’a pas fait l’objet d’une perquisition.

Soulagement

Plusieurs résidents du secteur ont poussé un soupir de soulagement en apprenant que la police avait fait le «ménage» dans le quartier. Toutefois, comme le sentiment de sécurité «n’est pas ce qu’il a déjà été», ils ont tous insisté pour demeurer anonymes.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

«Enfin! Il était temps! Ce n’est pas normal que je ne veuille plus mettre un pied dehors du moment que le soleil se couche», a réagi une mère de famille.

Un peu plus loin, un homme rencontré sur la rue Pascal se montrait un peu moins optimiste que d’autres quant à la suite des choses.

«Vous savez, les bandits, les gangs de rue, les criminels... C’est comme de la mauvaise herbe. Tu l’enlèves, mais ça revient tout le temps», a-t-il laissé tomber.

Un bilan complet de l’opération policière devrait être divulgué plus tard.

- Avec la collaboraton d'Yves Poirier, TVA Nouvelles

À lire aussi

Et encore plus