Jusqu’à 6 000 $ d’amende: François Legault resserre la vis et demande aux policiers de sévir | 24 heures
/mtl-news/news

Jusqu’à 6 000 $ d’amende: François Legault resserre la vis et demande aux policiers de sévir

Image principale de l'article Rassemblements interdits: jusqu’à 6 000 $ d’amende
Photo Stevens Leblanc

Le premier ministre François Legault resserre la vis et demande aux policiers de sévir davantage envers ceux qui oseront défier les règles sanitaires pour fêter Noël et le jour de l’An.

• À lire aussi: Santé Canada approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech

Malgré l’annulation des rassemblements décrété la semaine dernière, certains Québécois songent tout de même à festoyer comme ils l'avaient prévu avec plusieurs ménages. Dans les magasins, plusieurs ont observé que la distanciation physique n'est pas toujours respectée.

Photo Stevens Leblanc

Devant cet état de fait, le temps des avertissements est terminé, a signalé mercredi le premier ministre, qui rappelle que les récalcitrants s’exposent à des amendes pouvant atteindre 6 000 $. 

Photo Stevens Leblanc

«Ça va faire, il faut à un moment donné être capable d'envoyer un message très clair à cette petite minorité qui ne respecte pas les règles», a déclaré M. Legault.    

Une alerte sera d’ailleurs envoyée aux Québécois à 14h30, aujourd'hui, via le système Québec en alerte, pour rappeler les consignes. 

Photo Stevens Leblanc

«Ce n'est pas vrai qu'il y a une minorité de Québécois qui va mettre en danger, à risque la majorité des Québécois», a dit M. Legault. 

«Dans les prochains jours, il va y avoir plus de contraventions de données aux entreprises aux individus qui ne respectent pas (les consignes)», a-t-il prévenu.

À lire aussi

Et encore plus