10 astuces pour un Noël moins cher! | 24 Heures MTL
/activities/shopping

10 astuces pour un Noël moins cher!

Image principale de l'article 10 astuces pour économiser pendant les Fêtes
leszekglasner - stock.adobe.com

Même si Noël aura un visage différent cette année, il n’en reste pas moins que beaucoup dépensent énormément pendant cette période. En 2020, année financièrement difficile pour plusieurs, ne laissez pas les dépenses gâcher vos plans. En restant organisé, vous pourrez économiser de l’argent et profiter des Fêtes. 

• À lire aussi: Guide cadeaux à offrir selon son budget : l'option luxe VS l'item abordable

1. Prévoir un budget

Noël n’est pas un imprévu; il est important de planifier combien on compte dépenser. On se fixe un nombre de cadeaux à acheter et le montant à leur allouer, puis on s’en tient au plan. Plusieurs applications sont disponibles pour nous aider à garder le cap sur nos dépenses. On aime particulièrement Santa’s Bag, qui permet de diviser les listes en fonction des magasins à visiter et de fixer un budget pour chaque personne.

2. Suivre ses magasins préférés sur les réseaux sociaux

À l’occasion, les détaillants offrent des rabais ou l’expédition gratuite à leur communauté en ligne (Facebook) ou à ceux qui s’abonnent à leur infolettre.

3. Privilégier l’achat en ligne

Cette année plus que jamais, on opte pour les achats sur internet. En plus d’éviter tout risque de contamination, on économisera de l’essence et du temps, deux ressources précieuses, sans parler des achats imprévus auxquels on pourrait succomber et du repas acheté au cours de la séance de magasinage. On peut même fureter sur les sites de revente (Kijiji, Marketplace, etc.), qui permettent de trouver pour une fraction du prix des articles en très bon état (parfois même neufs!).

Mise en garde : On vérifie le prix d’expédition de nos achats pour nous assurer de faire une bonne affaire. Mieux vaut s’en tenir aux sites canadiens afin d’éviter les coûts de la livraison internationale et les frais de dédouanement.

4. Confectionner ses cadeaux

New Africa - stock.adobe.com

Pas besoin d’être une grande artiste! On fouille dans nos photos sur notre téléphone pour créer et imprimer des calendriers personnalisés. Simple et abordable, cette petite attention suivra nos proches toute l’année! Douée derrière les fourneaux? Les biscuits, grignotines et autres cadeaux gourmands sont toujours appréciés. On transcrit notre recette et on l’ajoute à notre cadeau. Notre don est plutôt artistique? On enregistre nos meilleurs morceaux au piano sur un disque ou on confectionne une belle écharpe ou une courtepointe.

Psitt!

Au lieu d’offrir des fleurs qui ne durent pas, on offre une plante à partir de celles qu’on a chez nous. On prélève une bouture, on la plante et on la fait croître dans un joli pot! Une plante, ça dure longtemps et c’est toujours apprécié!

5. Donner du temps

Au lieu de tomber dans l’excès d’achats, on offre ce qui ne peut s’acheter: du temps. On peut s’échanger des services selon nos talents. On propose à notre sœur de garder ses enfants le temps d’un week-end en amoureux, on aide notre tante dans ses travaux de rénovation ou on cuisine des plats congelés pour notre copine nouvellement maman. La créativité est la clé!

6. Bricoler ses décorations

Halfpoint - stock.adobe.com

Si on a des bibelots qui dorment dans des boîtes, on leur donne une deuxième vie en les peignant d’une couleur festive. Des fruits givrés agrémenteront bien un centre de table. Pour ce faire, on badigeonne de colle blanche des fruits en plastique avant de les rouler dans le sucre. Pour le sapin, on cuisine des bonshommes en pain d’épices et on en garnit l’arbre. On peut aussi ajouter des cocottes récoltées lors d’une balade en forêt. Pour les emballages cadeaux, on oublie les choux et les rubans! Moins de dépenses... et moins de déchets!

7. Utiliser ses cartes fidélité

Avant Noël, c’est un bon moment pour réclamer les points cumulés sur nos cartes Optimum, Air Miles, Inspire... Plusieurs cartes de crédit offrent aussi des remises en argent ou des points échangeables contre des biens. On pense à les utiliser pendant la période des Fêtes pour l’achat de cadeaux. De même, si on a des chèques cadeaux dont on ne sait trop quoi faire, on s’en sert pour acheter des présents!

8. Miser sur des traditions

alexkich - stock.adobe.com

Cette année, on économise sur le budget «sorties et voyages» et on s’occupe à la maison. Plutôt que d’acheter des cadeaux, on pense à créer des souvenirs: un après-midi à décorer des biscuits, un feu de camp sur la neige, une promenade nocturne dans les rues illuminées du quartier ou un après-midi à glisser sur la côte d’à côté avec une tournée de chocolat chaud... Au lieu d’ensevelir les enfants sous des cadeaux qui ne les réjouiront que peu de temps, on réduit le nombre de présents et on planifie des activités spéciales. On répète l’expérience année après année pour en faire une tradition dont ils garderont de tendres souvenirs, et ce, sans qu’on ait à ouvrir notre portefeuille.

9. Repérer les spéciaux à l’épicerie

Pour les viandes plus coûteuses, on commence la chasse aux spéciaux dès novembre et on congèle. On peut aussi acheter graduellement les aliments non périssables dont on aura besoin quand ils sont en rabais; on répartira ainsi la facture sur plusieurs semaines. Si les autorités gouvernementales permettent les rassemblements à Noël, on opte pour un réveillon version potluck où tout le monde participe au festin. Pour l’alcool, on achète en gros. En faisant nos achats dans une SAQ Dépôt, on peut bénéficier de rabais allant jusqu’à 15 %.

10. Préparer Noël prochain

Une belle façon d’économiser est la prévoyance. On met de côté les sacs cadeaux, rubans et choux qui pourront être utilisés de nouveau l’an prochain. On profite des soldes d’après-Noël pour se procurer des décorations, cartes de souhaits et emballages. Finalement, on prend dès janvier l’habitude d’épargner chaque mois un petit montant en vue des Fêtes suivantes.

Quand Noël pèse lourd!  

En moyenne, les ménages québécois envisagent de dépenser 690 $ en préparation du temps des Fêtes. Selon des études, vous devriez consacrer, au plus, 1,5 % des revenus annuels de votre ménage pour vos cadeaux et vos réceptions des Fêtes. Autrement dit, si votre revenu annuel est de 40 000 $, ne dépensez pas plus de 600 $.

Le saviez-vous?  

Selon une étude, c’est entre le 12 et le 18 novembre que les jeux et les jouets sont les moins chers. À l’opposé, c’est dans la semaine du 10 décembre que la moyenne des prix est à son maximum, à deux semaines de la date fatidique. Les prix redescendent légèrement ensuite, pour remonter les trois derniers jours avant Noël. Retardataires, vous êtes prévenus!

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus