Britney Spears captive et en danger? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le mouvement #FreeBritney | 24 heures
/mtl-news/society

Britney Spears captive et en danger? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le mouvement #FreeBritney

Manifestation du mouvement #FreeBritney à Los Angeles le 16 septembre dernier
AFP

Manifestation du mouvement #FreeBritney à Los Angeles le 16 septembre dernier

Propulsée au rang de star mondiale au tournant des années 2000 avec son tube ...Baby One More Time, Britney Spears vit dans l'oeil du public depuis l'adolescence. Tout bascule pour la princesse de la pop en 2008, alors qu'elle est placée sous tutelle par son père, Jamie Spears. Depuis, chacune de ses décisions est scrutée, de la boisson qu'elle commande au Starbucks à la chanson qu'elle achète sur iTunes, selon des informations parues dans le New York Times en 2016. Des fans, inquiets de son bien-être et la croyant malheureuse, militent aujourd’hui pour qu’on lui rende son autonomie financière et sa liberté.

Alors que l'icône de la pop est de retour aujourd'hui en cour pour se libérer de la tutelle de son père, voici tout ce qu’il faut savoir sur le mouvement planétaire #FreeBritney. 

Pourquoi les fans s’inquiètent?   

« Tourne sur toi-même si tu te sens en danger dans ta prochaine vidéo», « porte du jaune si tu as besoin d’aide »: dans des commentaires laissés sous les publications Instagram de Briney Spears, ses abonnés sont nombreux à tenter de communiquer avec leur idole par codes, la croyant captive et malheureuse. 

L'inquiétude de ses fans monte d'un cran après l’annulation en février 2019 de son spectacle Domination, qu'elle devait donner en résidence à Las Vegas.

L'annulation de ce spectacle, censé marquer le retour de la chanteuse sous les projecteurs, inquiète ses fans les plus fidèles, comme Sébastien Brassard-Simard, un résidant de Québec qui avait acheté son billet.

Sébastien Brassard-Simard avait acheté son billet pour la première du spectacle « Domination » qui devait avoir lieu à Las Vegas.

COURTOISIE / Sébastien Brassard-Simard

Sébastien Brassard-Simard avait acheté son billet pour la première du spectacle « Domination » qui devait avoir lieu à Las Vegas.

« Au début janvier, on a eu un long message nous disant que son père était malade et qu’elle devait annuler tous ses engagements, y compris ce spectacle-là. »

« On a été remboursés, mais [son équipe] a clairement dépensé des millions de dollars pour rien, note celui qui travaille comme chroniqueur à CHOI Radio X. C’est là que je me suis dit qu’il se passait quelque chose et que je me suis plus attardé au mouvement #FreeBritney. » 

Justement, attardons-nous à ce mouvement planétaire qui allie théories du complot et admirateurs en colères. 

Sheri Determan/WENN.com

Les origines de #FreeBritney   

En 2008, l'interprète derrière Oops!... I Did It Again vit une descente aux enfers. Des images d'elle, tête rasée, qui poursuit un paparazzi en le menaçant de le frapper avec un parapluie sont relayées par les médias du monde entier. La chanteuse fait un court séjour dans l’aile psychiatrique d’un hôpital, puis est mise sous tutelle «temporaire» par son père. 

La tutelle, qui dure maintenant depuis plus de 10 ans, est à l'origine du mouvement #FreeBritney (traduction: #LibéronsBritney). 

Ce mouvement, né en 2009, revient en force en 2019 et 2020, alors que l'artiste demande, sans succès, au tribunal de retirer son père du rôle de tuteur. 

En juillet dernier, une manifestation est organisée pour soutenir l’artiste. Son ex-mari (de quelques heures), Jason Alexander, participe au rassemblement. 

Des stars comme Miley Cirus, Cher et Missy Elliott soutiennent publiquement l'icône des années 2000. 

Comme d’autres admirateurs de la princesse de la pop, Sébastien Brassard-Simard craint pour son idole. Il reproche à des membres de sa famille et de son entourage de ne pas être animés des meilleures intentions à son égard. Le chroniqueur soupçonne même le père de Britney Spears et sa conjointe, Lou Taylor, de lui voler de l’argent. Rien ne permet toutefois de prouver de telles accusations.

« Lou Taylor a toujours été la groupie de Britney, elle a même déjà eu un restraining order [ordonnance de protection] contre elle. Finalement, elle est devenue publiciste et elle a charmé son père en 2008. [...] Le père de Britney lui avait promis de la "libérer" après le Circus Tour, mais Lou Taylor l’a encouragé à prolonger la mise sous tutelle. »

Sébastien Brassard-Simard confie posséder près de 400 objets promotionnels en lien avec Britney Spears. Il l'a aussi rencontrée à quelques occasions.

COURTOISIE / Sébastien Brassard-Simard

Sébastien Brassard-Simard confie posséder près de 400 objets promotionnels en lien avec Britney Spears. Il l'a aussi rencontrée à quelques occasions.

Si, au cours de la dernière décennie, la chanteuse s'est portée suffisamment bien pour enregistrer des albums et donner des spectacles partout dans le monde, pourquoi est-elle toujours sous tutelle, se demandent ses admirateurs. 

Son père, qui affirme ne pas avoir parlé à sa fille depuis août dernier, la compare lui-même à un «cheval de course», capable de livrer la marchandise, raconte Sébastien Brassard-Simard. 

Le père de Britney Spears, Jamie Spears

WENN.com

Le père de Britney Spears, Jamie Spears

« Je suis allé lire les documents de cour, c’est tellement éloquent. Le père de Britney parle toujours de sa fille en la comparant à un race horse, un cheval de course. Il a dit ça à plusieurs reprises. » 

En novembre dernier, l’avocat de Britney Spears soutient par ailleurs, devant la cour de Los Angeles, que la chanteuse a peur de son père et qu’elle refusera de remonter sur scène tant et aussi longtemps qu’il demeure son tuteur. 

AFP

Jamie Spears force-t-il sa fille à travailler pour faire plus d'argent ?

Exerce-t-il un contrôle démesuré sur la chanteuse ?

Britney Spears refuse-t-elle de remonter sur scène à cause de son père ?

Beaucoup de questions qui demeurent sans réponse et qui alimentent la colère des admirateurs de la princesse de la pop. 

Qu’est-ce que le conservatorship, ou la tutelle?  

Une tutelle (conservatorship ou guardianship en anglais) est accordée par la cour lorsqu’une personne n'est pas apte à prendre ses propres décisions, explique Nina A. Kohn, directrice et professeure à la faculté de l’éducation en ligne du Collège de droit de l’Université de Syracuse. 

Il s’agit d’une procédure qui vise d'abord à protéger les personnes souffrant de maladies mentales, de problèmes cognitifs ou d’incapacités physiques ou encore ayant été victimes d'un accident grave. 

Après le dépôt d'une demande en cour, un tuteur est désigné afin de prendre en charge tant la vie professionnelle et les finances que la vie personnelle de la personne sous tutelle. Cette dernière est également protégée en cas de décisions irrationnelles qu'elle pourrait prendre sans l'accord de son tuteur, par exemple la signature d’un contrat trop grand pour ses moyens financiers. 

Si certaines tutelles sont limitées et temporaires, d'autres, comme dans le cas de Britney Spears, sont strictes et maintenues sur de longues périodes.

WENN.com

Britney Spears, prisonnière de son père?

Une tutelle peut s'avérer étouffante ou encore abusive si les intérêts de la personne ne sont pas pris en compte ou encore si cette tutelle n’est pas véritablement nécessaire, affirme Mme Kohn. 

Cette dernière juge alarmant que les demandes de Britney Spears pour modifier les termes de sa tutelle ne soient pas retenues par le tribunal. Elle ajoute que les « individus qui perdent le contrôle de leur vie souffrent émotionnellement, physiquement et spirituellement ». 

Selon la loi, une personne sous tutelle, comme Britney Spears, peut demander d'y mettre un terme ou encore de changer de tuteur. Certains critères que Mme Kohn juge désuets de la loi sur le conservatorship pourraient toutefois empêcher la chanteuse de retirer son père du rôle de tuteur. 

«En Californie, pour remplacer son gardien, il faut prouver que c’est dans son intérêt. C’est paternaliste, croit Mme Kohn. Une vision plus moderne [de la loi] serait de permettre à la cour de retirer ou de remplacer le gardien pour tout motif jugé bon ou raisonnable.»

À la demande du Comité spécial du Sénat sur le vieillissement, Mme Kohn a justement travaillé sur des réformes de la loi partout aux États-Unis. Elle croit que ces réformes pourraient bénéficier de l’énergie des fans de Britney Spears.  

Tout n'est pas perdu pour Britney Spears, qui peut encore espérer retirer son père de sa tutelle, assure par ailleurs Mme Kohn. Si sa demande était acceptée, des pouvoirs similaires, réduits ou élargis, pourraient être accordés au nouveau tuteur, soutient la professeure. 

Chronologie des hauts et des bas de Britney Spears           

1981: Naissance de Britney Spears à McComb, au Mississippi

1992: Début de la carrière de Britney Spears. Elle devient l’une des doublures de Laura Bell Bundy, qui joue le rôle de Tina Denmark dans la comédie musicale Ruthless!, présentée off Broadway. Lorsque Britney quitte la production, elle est remplacée par une certaine Natalie Portman! 

Britney Spears participe à l’émission Star Search. Elle perd contre un garçon du Missouri, Marty Thomas.

1993: Britney Spears rejoint la distribution de l’émission Mickey Mouse Club, tournée à Orlando. Elle y partage la vedette avec d’autres pré-ados talentueux, dont Christina Aguilera, Justin Timberlake et Ryan Gosling. 

1996: Disney Channel met un terme au Mickey Mouse Club et Britney Spears retourne vivre à Kentwood, en Louisiane, avec ses parents, son grand frère Bryan et sa petite sœur Jamie Lynn.

1997: Britney Spears rejoint le groupe Innosense, fondé par Lou Pearlman, l'impresario qui a lancé les Backstreet Boys et NSYNC*. Elle quitte la formation avant d'avoir enregistré quoi que ce soit. Peu de temps après, elle signe avec la maison de disques Jive, une division de Sony Music. Sa carrière solo peut réellement commencer.

1998: Britney Spears se rend à Stockholm, en Suède, pour travailler avec un jeune producteur, Max Martin, qui collabore déjà avec les Backstreet Boys et la chanteuse Robyn. Eelle enregistre la moitié de son premier album intitulé ... Baby One More Time

De retour aux États-Unis, l’adolescente entame une tournée des centres commerciaux. Elle assure aussi la première partie des concerts de NSYNC* dans plusieurs villes.

1999: La carrière de Britney Spears explose. Son album, qui inclut les tubes Crazy et ... Baby One More Time, sort en janvier. Après un mois, le disque est certifié double platine aux États-Unis.

2000: Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Britney n’a que 19 ans, mais elle ne chôme pas. C’est en mai de cette année-là que sort son second album studio, Oops!... I Did It Again. Le succès est encore plus retentissant que pour le premier album. 

2001: Un troisième opus voit le jour, coiffé de son simple prénom. Elle choque les gens de sa Bible Belt natale avec la chanson I’m a Slave 4 U et son vidéoclip ultra sexy au décor post-apocalyptique. 

C’est aussi sur ce disque qu’elle chante Overprotected. Écrit par Martin et Yacoub, ce titre évoque notamment le contrôle que son entourage exercerait sur son image. 

2002: Le film Crossroad sort en salles. Le drame, dans lequel elle tient la vedette, est démoli par la critique. 

2003: Britney Spears embrasse Madonna à l’occasion d’un numéro avec Christina Aguilera au MTV Video Music Award et tout le monde capote. 

C’est aussi cette année-là qu’elle sort In the Zone, son quatrième album où elle cosigne une majorité de textes, dont la ballade Everytime. Le vidéoclip, dans lequel elle met en scène son propre suicide, fait scandale. 

2004: En janvier, Britney Spears épouse Jason Alexander, un ami d’enfance, dans une chapelle de Las Vegas. Le mariage est annulé 55 heures plus tard.

En mars, elle se blesse au genou en tournant le vidéoclip de la pièce Outrageous et est forcée d'annuler sa tournée. 

En juin, elle se fiance au danseur Kevin Federline. Les deux tourtereaux se marient trois mois plus tard. Britney annonce alors qu’elle prend une pause professionnelle pour fonder une famille.

En novembre, elle sort sa première compilation intitulée My Prerogative.

2005: Britney et Kevin sont les vedettes d’une émission de téléréalité diffusée sur Musique Plus. Leur premier enfant, Sean, naît en septembre. 

2006: Jayden, son deuxième fils, voit le jour en septembre. Deux mois plus tard, Britney demande le divorce. 

2007: Britney visite un établissement de désintox peu de temps après le décès de sa tante Sandra, emportée par un cancer. Elle y restera finalement moins d’une journée. Ce même soir de février, elle entre dans un salon de coiffure et demande qu’on lui rase les cheveux. Les paparazzis sont en liesse. 

En mai, elle perd la garde de ses enfants à la faveur de son ex-mari, Kevin Federline. 

En octobre, elle sort l’album Blackout, comprenant Piece of Me et Gimme More. Ce dernier titre fera l’objet d’une performance qualifiée d’erratique par la presse aux MTV Video Music Awards.  

2008: En janvier, Britney s’enferme chez elle avec ses deux garçons. Elle refuse qu'ils retournent avec Kevin Ferdeline. La police débarque pour rapatrier les deux garçons chez leur père et Britney est transportée en ambulance. Le lendemain, ses droits de visite sont suspendus. 

Elle est alors internée dans l’aile psychiatrique du Ronald Reagan UCLA Medical Center. C’est dans la foulée de cette hospitalisation, qui durera cinq jours, que la mise sous tutelle est instaurée. C’est son père Jamie Spears et l'avocat Andrew Wallet qui ont alors le plein contrôle de ses actifs.  

En novembre, le documentaire Britney For The Record paraît. La vedette révèle se sentir prisonnière de sa propre vie. 

En décembre, Circus est lancé. La métaphore mise de l’avant dans le vidéoclip est assez explicite: elle se sent comme un animal de foire.

2009 : Selon le Washington Post, Britney Spears tenterait de mettre de l’ordre dans sa vie. Elle fréquente son agent, Jason Trawick, et des rumeurs circulent sur une possible demande en mariage.

2010-2011 : Elle lance son septième album, Femme Fatale, en mars 2011. T’ill the World Ends, son second single, atteint la troisième position du Billboard Hot 100 en mai 2011. 

2012-2013 : Spears se joint au panel de juges de la populaire émission X-Factor. En 2013, l’artiste sort un nouvel album, Britney Jean, avec le single Work Bitch. Elle entame une résidence à Las Vegas avec le spectacle Britney : Piece of Me (qui se termine en décembre 2017).

2015 : La chanson Pretty Girls, qu'elle enregistre avec la rappeuse Iggy Azalea, sort en 2015. 

2016: Elle sort l’album Glory et se annonce être en couple avec le mannequin et entraîneur Sam Asghari. Ils sont toujours ensemble au moment d'écrire ces quelques lignes.

2017: Après la fin de sa résidence à Las Vegas en décembre 2017, la chanteuse de Oops... I Did It Again entame une tournée qui s'arrête en Amérique du Nord et en Europe. 

2018 : Spears est condamnée à payer 100 000 $ en pensions à son ex-mari selon des médias américains pour ses enfants. L’artiste lui donnait déjà 20 000 $ par mois.

2019 : Britney Spears annule sa deuxième résidence à Las Vegas et prend une pause pour s’occuper de son père malade. 

Le gérant de Spears, Larry Rudolph, soutient que la chanteuse n'est pas en état, physique ou mental, de retourner sur scène. 

2020 : La vedette revient sur les réseaux sociaux. Ces vidéos TikTok et Instagram font réagir : les fans la trouvent effacée et y voient même des messages à l’aide. Le mouvement #FreeBritney renaît. Le 23 juillet, des manifestations #FreeBritney sont organisées aux États-Unis. 

En août, elle demande que son père cède la tutelle, mais la cour décide de l’étendre jusqu’en février prochain.

2021: Produit par le New York Times et mis en ligne le 5 février , le documentaire Framing Britney Spears se penche sur la mise sous tutelle de la chanteuse en donnant notamment la voix à deux femmes qui l'ont connue de très près. Il s'agit de Felicia Culotta, sa chaperonne lorsqu'elle était ado, et de Kim Kaiman qui travaillait comme directrice marketing chez Jive Records.

Interrogée sur son rapport avec le père de Britney, cette ancienne employée de sa maison de disque a répondu: « La seule chose que Jamie ne m'a jamais dite, c'est ''ma fille sera si riche qu'elle va un jour m'acheter un bateau''. C'est tout ce que je dirais à propos de Jamie. »  

À lire aussi

Et encore plus