Un monolithe découvert... puis démantelé à Montréal | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Un monolithe découvert... puis démantelé à Montréal

Image principale de l'article Un monolithe découvert... puis démantelé
CAPTURE D'ÉCRAN / AGENCE QMI

Après les États-Unis, la Roumanie et le Manitoba, c'est à Montréal que la saga des monolithes s'est déplacée samedi matin.

Un citoyen du quartier Notre-Dame-de-Grâce (NDG) a publié la découverte sur Facebook vendredi après-midi. «J’étais vraiment content, j’y ai même touché!» a-t-il dit au 24 Heures. Alex Montagano a été émerveillé par sa découverte sur la rue Sherbrooke Ouest, près de l’avenue Wilson.

Tôt le samedi matin, le monolithe était retiré par la Ville de Montréal, qui n’était pas en mesure de commenter l’intervention au moment d’écrire ces lignes. Le monolithe était solidement fixé au béton du trottoir.

Le prisme de 10 pieds de haut et de 2 pieds de large est décrit par M. Montagano comme étant fait «de matériaux inconnus, un alliage de carbone et métal, mais mat et brillant à la fois», selon le travailleur de la construction.

PHOTO COURTOISIE

Le passionné de science-fiction suit la saga des monolithes qui tient son histoire du film 2001: A Space Odyssey (2001, l’odyssée de l’espace), réalisé par Stanley Kubrick en 1968.

Une maquette prémonitoire

Deux semaines plus tôt, M. Montagano avait créé une scène en modèle réduit inspirée de NDG où un monolithe piquait la curiosité des personnages miniatures. «Je crois que les aliens ont vu ma vidéo et se sont inspirés pour NDG!»

Comme pour les autres monolithes qui sont apparus un peu partout dans le monde, on ignore qui est derrière la plus récente installation.

«C’est une bonne opportunité de capturer l’imagination. Je trouve ça le fun. C’est une distraction de la pandémie et je préfère que je ne sache pas, ça me donne un sentiment qu’il existe quelque chose de plus large que nous», a-t-il dit.

À lire aussi

Et encore plus