Montréal perdu : Quand notre bibliothèque municipale était digne d'un film | 24 Heures MTL
/homepage

Montréal perdu : Quand notre bibliothèque municipale était digne d'un film

Le hall d'entrée et le comptoir de prêt de la bibliothèque centrale de Montréal en septembre 1964
Archives de la Ville de Montréal / Flickr

Le hall d'entrée et le comptoir de prêt de la bibliothèque centrale de Montréal en septembre 1964

Le Montréal d’autrefois regorge de lieux un peu magiques et surtout insoupçonnés des plus jeunes. Voici un retour en images dans notre riche patrimoine citadin.

• À voir aussi: Quand la Plaza St-Hubert ressemblait à Time Square

Où : 1210 rue Sherbrooke Est

Quand : Entre 1917 et 2009

Vous vous souvenez du film Matilda, mettant en vedette Mara Wilson? Dans l’une des scènes, la petite fille débarque dans une vaste bibliothèque au décor vieillot et elle vit une réelle épiphanie.

L’intérieur de la bibliothèque centrale de Montréal, créée par l’architecte Eugène Payette, qui tripait sur le style « beaux-arts », ressemblait quand même beaucoup à celle dans le film.

La bibliothèque centrale de Montréal en avril 1976

Archives de la Ville de Montréal / Flickr

La bibliothèque centrale de Montréal en avril 1976

C’est dur à concevoir aujourd’hui, surtout quand on a toujours eu accès à un ordi, mais le répertoire des livres n’était évidemment pas informatisé à l’époque. 

Pour consulter le catalogue, il fallait ouvrir l’un des 810 petits tiroirs prévus à cet effet. Imaginez seulement les maux de tête des bibliothécaires quand les usagers mélangeaient les fiches.

Le catalogue des ouvrages de la bibliothèque centrale de Montréal en avril 1976

Archives de la Ville de Montréal / Flickr

Le catalogue des ouvrages de la bibliothèque centrale de Montréal en avril 1976

Des usagers de la Bibliothèque centrale de Montréal fouillent dans le catalogue en mars 1966.

Archives de la Ville de Montréal / Flickr

Des usagers de la Bibliothèque centrale de Montréal fouillent dans le catalogue en mars 1966.

La façade ornée de colonnes corinthiennes reste quasi inchangée à ce jour, comme une anomalie anachronique près des hautes tours à appartements de la rue Sherbrooke. 

Dans les années 1940, une section dédiée à la littéraire jeunesse et une cinémathèque ont fait leur apparition entre les murs de la bibliothèque centrale. 

Fait étonnant : la bibliothèque centrale des jeunes, comme on l’appelait, est restée ouverte jusqu’en 2009. La porte d’entrée se trouvait sur la rue Montcalm. 

Le comptoir de prêt de la bibliothèque centrale des jeunes en août 1968

Archives de la Ville de Montréal / Flickr

Le comptoir de prêt de la bibliothèque centrale des jeunes en août 1968

La bibliothèque centrale de Montréal a fermé ses portes définitivement en 2005, dans la foulée de l’inauguration de la Grande Bibliothèque face à la gare d’autobus, à l'angle de la rue Berri et du boulevard de Maisonneuve. 

L’édifice Gaston-Miron (c’est ainsi qu’on l’a rebaptisé) abrite maintenant le Conseil des arts de Montréal, le Grand Costumier et la compagnie des Ballets Jazz de Montréal. 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus