Cinq nouvelles de 2020 qui donnent de l'espoir pour la planète | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Cinq nouvelles de 2020 qui donnent de l'espoir pour la planète

Image principale de l'article Cinq nouvelles de 2020 qui donnent de l'espoir
AFP

Il n’y a pas eu que des mauvaises nouvelles pour la planète en 2020. Même si les impacts des changements climatiques semblent se faire de plus en plus ressentir, des acteurs travaillent pour changer la tendance. Voici cinq bonnes nouvelles survenues durant la dernière année pour nous donner de l’espoir alors que 2021 s'amorce.

• À lire aussi: Cinq phénomènes survenus en 2020 qui ont des impacts sur le climat de la planète

Volonté de stopper le plastique à usage unique

Une planète sans plastique à usage unique, c’est pour bientôt? Du moins, le Canada a fait un pas dans cette direction: d’ici la fin de 2021, six produits de plastique jetables seront interdits, dont les sacs en plastique, les pailles et les ustensiles. Le gouvernement Trudeau espère que d’ici 2030, 100% des produits en plastique soient recyclables, réutilisables ou récupérables. À travers le monde, plusieurs pays font un pas en avant similaire. En Allemagne par exemple, les autorités visent une interdiction de plusieurs produits pour la mi-2021. 

AFP

Des plans pour le climat

Plusieurs pays se sont donné des engagements clairs en cette fin d’année pour en faire davantage pour l’environnement, cinq ans après l’Accord de Paris. Le gouvernement canadien vise notamment d'ici 2030 une augmentation graduelle de la taxe carbone, de nouvelles cibles pour la réduction des GES, l'augmentation de constructions écologiques, l'augmentation de moyens de transport électriques et la plantation de 2 milliards d’arbres. Au Québec, le gouvernement Legault et la Ville de Montréal ont dévoilé des plans d’action détaillés, misant notamment sur l’électrification des transports.

Photo Simon Clark

 

Rouler à l'électricité

Parlant de transports, le nombre de voitures électriques devrait commencer à augmenter de façon significative sur les routes au cours des prochaines années. Québec a annoncé, cet automne, que la vente des véhicules neufs à essence sera interdite à compter de 2035. La Californie avait aussi pris une telle décision quelques semaines auparavant. Le Royaume-Uni a lui aussi lancé une initiative semblable, mais pour 2030. Plusieurs autres régions du monde (l’Europe notamment) sont en train de développer des politiques interdisant la vente de véhicules neufs à essence. En Norvège, cette interdiction va commencer aussi tôt qu’en 2025. 

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

L’énergie propre suédoise

En avril, la Suède a fermé sa dernière centrale au charbon. Le pays scandinave fait donc un pas de plus vers l’utilisation massive d’énergies renouvelables ou recyclées. Dans les faits, l’usine devait arrêter de produire de l’électricité avec du charbon d’ici 2022. La Suède est donc devenue le troisième pays d’Europe après l’Autriche et la Belgique à abandonner ce type d’énergie fossile pour la production d'électricité.

Moins de braconnage de rhinocéros

La pandémie de COVID-19 a peut-être eu un effet positif, du moins pour les rhinocéros. Dans les premiers mois de 2020, le braconnage a presque chuté de moitié en Afrique du Sud. Selon les chiffres du ministère de l’Environnement, 166 rhinocéros ont été tués entre janvier et juin 2020, contre 316 pour la même période en 2019. Les limitations de déplacements et la présence de plus de rangers sur le terrain sont en partie responsables de cette baisse. Toutefois, l’espèce est loin d’être sauvée. En Indonésie, la naissance de deux bébés rhinocéros de Java, une espèce très rare en voie d’extinction, a redonné un peu d’espoir pour l’avenir d’un des mammifères les plus menacés au monde. 

AFP

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus