Marche Moderne : Un nouvel album qui s’écoute le temps d’une ballade | 24 Heures MTL
/activities/todo

Marche Moderne : Un nouvel album qui s’écoute le temps d’une ballade

La formation Oblique, composée de Félix Petit et Simon Saint-Hillier, a lancé son deuxième album «Marche Moderne» le 18 décembre.
Photos courtoisie. Crédit: Richmond Lam

La formation Oblique, composée de Félix Petit et Simon Saint-Hillier, a lancé son deuxième album «Marche Moderne» le 18 décembre.

La formation Oblique propose depuis le 18 décembre un deuxième album accessible comme audacieux où les formes musicales souvent éclatées accompagnent le “road trip” d’un couple d’amoureux.  

«Ce qu’on voulait, c’était de faire de la musique sans se donner de barrières et faire un petit peu ce qu’on voulait, ce qu’on entendait, sans essayer de créer un effet forcément sur l’auditeur», indique d’emblée Félix Petit, membre de la formation. 

Complété par Simon Saint-Hillier, le duo derrière le projet Oblique dévoile avec ce deuxième opus un son mélangeant habilement les sonorités jazz et rock, se promenant parfois entre les élans psychédéliques et les arrangements électroniques. Bref, une proposition unique, éclatée, mais qui tient malgré tout de la première à la dernière piste.  

Les deux musiciens, qui ont collaboré avec Les Louanges et Hubert Lenoir, souhaitaient également à travers cette proposition musicale de 37 minutes composer la trame sonore d’un texte racontant le “road trip” de deux amants. 

«Mon collègue Simon Saint-Hillier a écrit une histoire, un mini roman, comme une grande nouvelle, qui traite du voyage, raconte Félix Petit, chanteur et saxophoniste de la formation. C’est un peu comme une histoire de couple qui part faire un “road trip” aux États-Unis. On est partis de ça, on a écrit des paroles à partir de ce récit-là, et ensuite on a mis ça en musique.» 

Un tour de machine 

Le texte original se retrouve dans son intégralité dans la pochette de la version vinyle de l’album. Son titre «Marche Moderne» renvoie d’ailleurs tout à fait à cette idée du voyage. 

«On ne trouvait pas de titre d’album, et je suis finalement arrivé avec ça parce que je trouvais que c’était de la musique qui était bien pour marcher, ce sont tous des rythmes de pas, poursuit le saxophoniste. Et puis, c’est un peu une analogie. La marche moderne en fait, c’est un “road trip”. Au lieu de marcher, on roule, mais c’est comme la même chose. Un tour de machine maintenant, c’est un peu comme prendre une marche.» 

La formation Oblique, composée de Félix Petit et Simon Saint-Hillier, a lancé son deuxième album «Marche Moderne» le 18 décembre.

Photos courtoisie. Crédit: Richmond Lam

La formation Oblique, composée de Félix Petit et Simon Saint-Hillier, a lancé son deuxième album «Marche Moderne» le 18 décembre.

Les structures éclatées, les albums concepts construits comme de véritables trames sonores, la composition libre, c’est notamment ce qui fait la couleur de la formation Oblique. D’autres musiciens ont également participé à l’enregistrement de l’album, dont le bassiste Jérémi Roy et le percussionniste William Côté, pour lui donner encore plus de profondeur. 

«Dans la musique, on a pris un concept qui est un peu différent du premier album, mais ça reste la même idée : de ne pas faire forcément des chansons qu’on appelle standards, c’est-à-dire de faire des chansons longues, des chansons courtes, ou bien des chansons sans texte ou des chansons avec uniquement un refrain, des trucs un peu originaux comme ça, explique Félix Petit. Quand on fait de la musique ensemble, on essaie juste de faire de la création pure si on veut, en essayant de suivre un peu le flot de nos idées.» 

Un spectacle de lancement est prévu en février 2021. La date reste toujours à confirmer. 

L’album «Marche Moderne», lancé sous l'étiquette Pantoum Records, est disponible depuis le 18 décembre.  

À lire aussi

Et encore plus