Accro aux achats en ligne? 5 trucs pour se contrôler | 24 Heures MTL
/activities/shopping

Accro aux achats en ligne? 5 trucs pour se contrôler

Image principale de l'article Achats en ligne: 5 trucs pour se contrôler
Sébastien Dorion

La pandémie n’a pas freiné le magasinage en ligne, bien au contraire! Si l’appel à la dépense est devenu maladif au cours des derniers mois, suivez ces quelques conseils simples, mais drôlement efficaces.  

1. Se demander si on en a VRAIMENT besoin  

On salue Pierre-Yves McSween au passage. Grâce à lui, plusieurs se posent systématiquement cette question avant d’acheter quoi que ce soit.  

«L’être humain a toujours besoin de quelque chose. Ce quelque chose, il va l’acheter et le lendemain il va se créer un nouveau besoin. Quand on dit qu’on a besoin de quelque chose, c’est dire qu’on en a envie», résume Benoit Duguay, professeur au Département d’études urbaines et touristiques de l’UQAM. 

L’expert rappelle qu’il ne faut pas arrêter de se gâter pour autant, mais éviter à tout prix de se faire prendre au piège du marketing. 

«Pourquoi croyez-vous qu’en magasin on crée une longue allée jusqu’aux caisses avec des objets inutiles? C’est pour l’achat impulsif et les commerces comptent là-dessus. Il faut résister à l’envie», poursuit Benoit Duguay. 

2. Se donner un temps de réflexion  

Faites patienter votre panier virtuel. Ça peut être 2, 3 jours ou même une semaine. Très souvent, au bout de cette attente-là, vous serez passés à autre chose.  

«La consommation, c’est le plaisir et c’est pour ça que l’achat impulsif est dangereux. Demain matin, tu l’auras oublié. Combien de personnes s’achètent des choses et ne s’en servent jamais?», lance l’expert.  

3. Pas de liquidités? Pas d’achat.  

Vous êtes sur le point de faire un achat avec votre carte de crédit et réalisez que vous ne disposez pas de ces fonds dans votre compte chèque? Iceberg droit devant !  

Si vous ne pouvez pas rembourser un achat que vous venez de compléter, c’est un très mauvais signe. D’ailleurs, les Canadiens sont des champions de l’endettement et croyez-moi, vous ne voulez pas faire partie de ces statistiques peu reluisantes. 

«Le niveau d’endettement est préoccupant, lance Benoit Duguay. Le taux est de 1,7%. Ça voudrait dire que pour chaque dollar dépensé, vous devez 1,70$. Ce n’est pas viable d’être endetté à ce point. Si c’est un problème pour vous, mettez votre carte au congélateur ou coupez-là en deux!» 

La morale de l’histoire? Vivez comme si vous n’en aviez pas les moyens.  

4. Ne dépensez pas pour vous changer les idées  

Le confinement et ses effets pervers ont pu être durs sur le moral. Par contre, acheter n’est pas toujours une bonne thérapie et peut vous donner la fausse bonne idée que ça vous fera sentir mieux.  

Avant d’acheter sur internet, demandez-vous comment vous sentez : triste, anxieux, impatient? Ne vous jugez pas et prenez simplement le temps de déterminer les raisons pour lesquelles vous souhaitez dépenser, là, maintenant.  

Si vous avez l’impression que la dépense vous aidera à vous sentir mieux, vous avez votre réponse. 

5. Débarrassez-vous des infolettres qui vous incitent à dépenser  

On est inondés des publicités tentantes qui tombent dans notre boîte courriel. Essayez de prendre quelques secondes à chaque nouveau courriel pour vous désabonner des envois automatiques.  

Ça prendra un mois, 6 mois, 2 ans, mais petit à petit, vous serez enfin débarrassés de ces parasites. 

À lire aussi

Et encore plus