Cinq initiatives vertes à surveiller en 2021 | 24 Heures MTL
/mtl-news/society

Cinq initiatives vertes à surveiller en 2021

Image principale de l'article Cinq initiatives vertes à surveiller en 2021
Photo courtoisie. Crédit : S-Park

Plusieurs régions du monde tentent aujourd’hui de répondre aux importants défis que pose le réchauffement climatique, parfois à travers d’immenses chantiers, parfois de façon plus locale. Tour d’horizon de quelques initiatives vertes, d’ici comme d’ailleurs, à surveiller au courant de l’année.  

• À lire aussi: Cinq nouvelles de 2020 qui donnent de l'espoir pour la planète

• À lire aussi: Cinq phénomènes survenus en 2020 qui ont eu des impacts sur le climat de la planète

Des vélos qui emmagasinent l’énergie à Amsterdam

Alors que le vélo connaît une popularité toujours grandissante dans les métropoles du monde, un nouveau projet, toujours au stade du concept, pourrait permettre d’améliorer encore davantage la pertinence de ce moyen de transport. Ses designers espèrent en lancer un premier prototype dans un quartier de la ville d’Amsterdam, véritable capitale du vélo en Europe.

Photo courtoisie. Crédit : S-Park

Intitulé «S-Park», le projet cherche à emmagasiner l’énergie accumulée lors des déplacements à vélo pour la redistribuer, une fois le déplacement terminé, via une station d’ancrage intégrée au circuit électrique de la ville. Ce serait la roue avant, munie de batteries et s’adaptant à n’importe quel cadre, qui permettrait ainsi de recycler l’énergie générée en pédalant et en freinant.  

Une des plus grandes fermes verticales d’Europe au Danemark

L’immense projet d’agriculture urbaine, situé en banlieue de Copenhague et ayant débuté ses activités au début du mois de décembre, semble tout droit sorti d’un film de science-fiction. Les légumes cultivés, qui ne voient jamais la lumière du jour, sont perpétuellement éclairés par la lumière violette de quelque 20 000 ampoules LED, un éclairage continuel qui permet d’assurer des récoltes régulières, environ 15 fois par année. Des robots circulent également d’un plan à l’autre pour transporter les plateaux de semences. 

AFP

L’ambition de cette ferme de 7000 mètres carrés? Cultiver 200 tonnes de produits maraîchers d’ici la fin du premier trimestre de 2021 et un total de 1000 tonnes pour l’ensemble de l’année. Les fermes urbaines commencent tranquillement à se développer à travers le monde. Selon leurs adeptes, elles permettraient d’assurer une agriculture de proximité, en utilisant un espace beaucoup plus petit, optimisé, et contribueraient à la reforestation des terres actuellement exploitées par la monoculture. 

Une première centrale électrique alimentée par la géothermie au Canada

Ce sera une première au pays: une centrale produisant de l’énergie grâce à la chaleur de la Terre. La centrale électrique, située dans le sud de la Saskatchewan, fonctionnera grâce à d’immenses tuyaux qui plongeront dans le sol jusqu’à une profondeur de plus de 3,5 km pour y recueillir une eau salée atteignant 125 degrés Celsius. Il s’agira ici d’une énergie inépuisable puisque cette eau, une fois sa chaleur transformée en énergie, sera réintroduite dans le sol. 

Photo courtoisie. Crédit : DEEP EARTH ENERGY PRODUCTION (DEEP)

Cette première centrale, dont la date exacte de mise en service reste encore à déterminer, pourra alimenter 20 000 foyers. Une centrale géothermique possède également un avantage indéniable par rapport aux panneaux solaires ou aux parcs éoliens: elle peut fournir de l’énergie indépendamment des conditions météorologiques.

La plus grande centrale solaire du monde en cours de réalisation aux Émirats arabes unis

Le projet est d’une taille inégalée: 5 millions de panneaux répartis sur 20 km2 qui permettront d’alimenter 160 000 foyers. Les Émirats arabes unis sont ainsi sur la voie de construire la plus puissante centrale solaire du monde, pour une mise en service prévue en 2022. Ses millions de panneaux mobiles pourront suivre le déplacement du soleil et en capter l’énergie sur leur face avant comme leur face arrière. 

Photo courtoisie. Crédit: EDF Renouvelables

Si l’envergure du projet, son coût et la production importante de matériaux nécessaires à sa réalisation soulèvent des questions légitimes quant à l’efficacité et la pertinence d’y allouer toutes ces ressources, le pays espère ici être en mesure de diversifier ses sources d’énergie, alors que la région possède d’énormes réserves de pétrole et de gaz.

Hydro-Québec se lance dans le marché des systèmes de stockage d’énergie

Hydro-Québec annonçait en décembre la création d’Evlo, une nouvelle filiale dont l’objectif sera de concevoir, de vendre et d'exploiter des systèmes de stockage d’énergie, autrement dit de grandes et puissantes batteries. Si cette technologie vise, ici au Québec, à maintenir une production d’énergie constante lorsque les besoins sont les plus importants, lors des journées froides d’hiver par exemple, elle représentera également une façon de compenser l’apport intermittent des centrales éoliennes et solaires. 

David Murray, chef de l’innovation d’Hydro-Québec et président d’Hydro-Québec Production, mardi, à Varennes, en Montérégie, où est installée Evlo, la nouvelle filiale de la société d’État. Il soutient que la technologie d’Evlo est plus sécuritaire.

Photo Ben Pelosse

David Murray, chef de l’innovation d’Hydro-Québec et président d’Hydro-Québec Production, mardi, à Varennes, en Montérégie, où est installée Evlo, la nouvelle filiale de la société d’État. Il soutient que la technologie d’Evlo est plus sécuritaire.

Le marché des systèmes de stockage d’énergie est actuellement en pleine expansion à travers le monde, évalué aujourd’hui à 3 G$ US. Hydro-Québec souhaite s’accaparer 10% de ce marché d’ici les dix prochaines années. 

Sources: Creapills, L'Automobile & L'Entreprise, AFP, Radio-Canada, Enrope 1, Neozone, Journal de Montréal.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus