Il n'y aura pas de baisse de service de transport en commun malgré le couvre-feu | 24 Heures MTL
/transports/subway

Il n'y aura pas de baisse de service de transport en commun malgré le couvre-feu

Image principale de l'article Pas de baisse de service de transport en commun
Photo Agence QMI, Joel Lemay

Les sociétés de transport du grand Montréal maintiendront toutes leurs offres de services actuelles en soirée malgré l'imposition d'un couvre-feu pour au moins quatre semaines au Québec à partir de samedi.

• À lire aussi: Les déplacements en transport en commun surveillés lors du couvre-feu

• À lire aussi: EN DÉVELOPPEMENT: voici comment vous devrez prouver que vous avez le droit de circuler pendant le couvre-feu

Du 9 janvier au 8 février, seules les personnes devant se déplacer selon des critères établis par le gouvernement pourront circuler le soir et la nuit. C’est notamment le cas des personnes devant aller travailler, ou se rendre à la pharmacie ou à l’hôpital.  

Face à ces nouvelles restrictions, la Société de transport de Montréal (STM) a confirmé qu’elle n'allait pas réduire son offre de service malgré les nouvelles mesures imposées par Québec afin de contrer la propagation de la COVID-19.

Des ajustements ponctuels spécifiques à un circuit d’autobus pourraient être apportés selon la réalité observée sur le terrain, a indiqué jeudi soir la STM par communiqué. 

Joël Lemay / Agence QMI

Le transporteur s'attend à accueillir plus de clients dans les prochaines semaines que pendant la première vague de la pandémie du printemps, car davantage de secteurs économiques demeurent ouverts. 

Au plus fort de la pandémie, la STM a connu une baisse d'achalandage de 80% dans son réseau d'autobus et de 90% dans celui du métro. Actuellement, le transporteur observe une baisse de fréquentation de l'ordre de 75% dans son réseau.

Rappelons que l'Autorité régionale de transport métropolitain estime des pertes de revenus de 1,2 G$ sur trois ans (2020-2022) en raison des impacts de la pandémie.

Pas plus de policiers dans les bus et le métro?    

La STM, la Société de transport de Laval, le Réseau de transport de Longueuil et l'opérateur de bus et de trains de banlieue exo ont tous confirmé que leurs inspecteurs et leurs employés n'allaient pas vérifier les motifs de déplacement de leurs clientèles pendant le couvre-feu. 

CHANTAL POIRIER/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Le Service de police de la Ville de Montréal n'était pas en mesure d'indiquer en milieu de journée vendredi si davantage de policiers allaient être déployés dans les stations de métro, aux arrêts d'autobus et dans les gares de trains pour vérifier les allées et venues des usagers entre 20h et 5h.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus