Coeur de pirate achète Dare to Care et voici ce que ça implique | 24 Heures MTL
/mtl-news/news

Coeur de pirate achète Dare to Care et voici ce que ça implique

Image principale de l'article Coeur de pirate achète Dare to Care
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coeur de pirate a annoncé mercredi qu'elle achetait la maison de disques Dare to Care, qui la représente depuis le début de sa carrière et dont des haut-placés ont été éclaboussés à l'été 2020 lors de la seconde vague du mouvement #MoiAussi.

• À lire aussi: Cœur de pirate reprend le contrôle avec une nouvelle chanson

L’autrice-compositrice-interprète est connue pour sa prose féministe et elle a vite fait connaître ses couleurs l'été dernier lorsque le patron de la boîte, Eli Bissonnette, a démissionné de ses fonctions. 

Ce qui a été reproché au fondateur de Dare to Care

Bissonnette s'est d'abord fait reprocher d’avoir protégé pendant des années le chanteur Bernard Adamus, malgré les lourdes accusations d'inconduites sexuelles qui pesaient contre lui en coulisses. C’était su de beaucoup dans le milieu, la rumeur courait depuis longtemps, comme l’ont affirmé plusieurs personnes sur les réseaux sociaux. Ce n'est qu'après que des dénonciations aient été partagées sur les réseaux sociaux que Dare to Care l'a largué, et Adamus n'a pas fait de sortie publique depuis plusieurs mois.

• À lire aussi: Bernard Adamus est largué par sa maison de disques

Ensuite, Bissonnette a lui-même été ciblé par des dénonciations d’inconduites sexuelles : les langues se sont déliées à même la publication Facebook (retirée depuis) où Bissonnette se justifiait et s’excusait en lien avec Bernard Adamus. 

Bernard Adamus aux Francos de Montréal en 2017

Dario Ayala / Agence QMI

Bernard Adamus aux Francos de Montréal en 2017

Protéger les employés

Dare to Care, de même que ses divisions Grosse Boîte et Sainte-Cécile, n’engageaient pas que des personnes aux comportements hautement problématiques

Des pros du domaine de la musique, des attachés de presse et des gérants pourront à présent espérer évoluer dans un environnement de travail plus sain. 

Des artistes mieux accompagnés

La musique, on le sait, c’est pas un milieu facile. Forte de ses 13 ans d’expérience, Béatrice Martin alias Cœur de Pirate pourra agir comme mentor auprès des nouveaux talents en plus de prendre des décisions empreintes d’empathie et de sensibilité qui les aideront vraiment dans leur parcours. 

Lou-Adriane Cassidy est l'une des plus récentes recrues de Grosse Boîte, une division de Dare to Care. Son premier album solo intitulé « C'est la fin du monde à tous les jours » est sorti il y a 2 ans.

Simon Clark/Agence QMI

Lou-Adriane Cassidy est l'une des plus récentes recrues de Grosse Boîte, une division de Dare to Care. Son premier album solo intitulé « C'est la fin du monde à tous les jours » est sorti il y a 2 ans.

Elle récolte ce qu’elle a semé

On ne se le cachera pas : Cœur de pirate est possiblement celle qui a apporté le plus d’argent à Dare to Care. Partie de rien, ou de MySpace comme le voulait la coutume à l’époque, la musicienne adorée au Québec et en Europe francophone a rempli le compte en banque d’Eli Bissonnette. Cette transaction qui a tout d’une fable est porteuse d’une forte symbolique. 

L'une des toutes premières photos de presse de Coeur de Pirate, un portrait qui a accompagné la sortie de son premier album en 2008.

QMI

L'une des toutes premières photos de presse de Coeur de Pirate, un portrait qui a accompagné la sortie de son premier album en 2008.

Le catalogue est entre bonnes mains

Dare to Care, c’est aussi : Malajube, Avec pas d’casque, Fred Fortin, La Patère Rose et Jean Leloup. Des formations et projets solos aux propensions réellement cultes. Ç’aurait été franchement triste que tout ce répertoire sombre dans un naufrage.

La Patère Rose a révélé le talent de l'autrice-compositrice-interprète Fanny Bloom qui loge chez Grosse Boîte en solo.

Agence QMI

La Patère Rose a révélé le talent de l'autrice-compositrice-interprète Fanny Bloom qui loge chez Grosse Boîte en solo.

Rapatrier les Sœurs Boulay?

Quand les noms de Bernard Adamus et Eli Bissonnette ont été exposés sur la place publique, en lien avec les allégations d’inconduites sexuelles qui les ciblaient, Stéphanie et Mélanie Boulay n’ont pas tardé à résilier leur contrat de gérance pour aller voir ailleurs. Idem pour Fanny Bloom qui a, elle aussi, signé avec Hôtel Particulier.

Des artistes seront-ils rapatriés? Une chose est sûre : le nouveau Dare to Care piloté par Cœur de pirate devrait permettre aux artistes et employées femmes de se sentir en sécurité comme jamais auparavant. Comment faire autrement quand ta boss a écrit les paroles de T’es Belle ou Je veux entrer ?

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus