Montréal : Les refuges pour itinérants sont à pleine capacité | 24 Heures MTL
/mtl-news

Montréal : Les refuges pour itinérants sont à pleine capacité

Un homme se prend la tête dans ses mains dans le Vieux-Montréal dans le cadre de la pandémie du coronavirus (COVID-19), à Montréal, vendredi le 17 avril 2020.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI
Joël Lemay / Agence QMI

Un homme se prend la tête dans ses mains dans le Vieux-Montréal dans le cadre de la pandémie du coronavirus (COVID-19), à Montréal, vendredi le 17 avril 2020. JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les refuges pour personnes itinérantes sont maintenant à pleine capacité, selon la mairesse de Montréal, Valérie Plante.  

«La semaine dernière on était à peu près à 95 % (d’occupation). En ce moment, on est pas mal à 100 %», a-t-elle indiqué mercredi matin, durant la séance hebdomadaire du comité exécutif.  

Il y a actuellement 1366 places d’hébergement d’urgence et 150 places additionnelles seront ouvertes bientôt, a dit la mairesse. Durant les Fêtes, un incendie dans l’Hôtel Place Dupuis, converti en refuge, aurait endommagé des chambres qui sont en train d’être rénovées.  

L’Hôtel Place Dupuis, au centre-ville de Montréal, sera converti de façon temporaire en refuge pour itinérants. L’endroit va compter 380 lits disponibles dès la première semaine de novembre jusqu’au 31 mars 2021. Photo prise le 29 octobre 2020. MAXIME AUGER/24 HEURES/AGENCE QMI

MAXIME AUGER/24 HEURES/AGENCE QMI

L’Hôtel Place Dupuis, au centre-ville de Montréal, sera converti de façon temporaire en refuge pour itinérants. L’endroit va compter 380 lits disponibles dès la première semaine de novembre jusqu’au 31 mars 2021. Photo prise le 29 octobre 2020. MAXIME AUGER/24 HEURES/AGENCE QMI

La semaine dernière, lorsqu’il a annoncé l’instauration d’un couvre-feu, le premier ministre François Legault avait pourtant assuré qu’il y a assez de places dans les refuges pour tous les itinérants.  

Il manque aussi de personnel qualifié pour travailler avec la clientèle itinérante, a signalé Mme Plante. «Le fait que les travailleurs soient à bout de souffle, qu’il y ait beaucoup d’éclosions également, ça nous préoccupe beaucoup.»  

La mairesse de Montréal souhaite que la population itinérante et les travailleurs qui s'occupent de cette clientèle soient parmi ceux qui sont vaccinés en priorité contre la COVID-19. Une demande en ce sens a été faite au gouvernement québécois.    

Avec une seconde vague de la pandémie qui bat son plein, la mairesse a appelé les Montréalais à demeurer vigilants. «On est clairement dans une autres vague de la COVID et ce n’est pas facile», a-t-elle dit dans son message public webdiffusé. «Je vous supplie de suivre les règles», a-t-elle imploré.   

À lire aussi

Et encore plus