Voici quels sont les engagements du président élu des États-Unis Joe Biden pour le climat | 24 heures
/mtl-news/society

Voici quels sont les engagements du président élu des États-Unis Joe Biden pour le climat

Image principale de l'article Les engagements de Joe Biden pour le climat
AFP

Joe Biden rejoindra l’Accord de Paris dès mercredi, soit le premier jour de sa présidence. Voici quelques-uns de ses engagements pour le climat.  

2000 G$ pour une relance verte   

Le président élu des États-Unis promet d’investir une somme historique de 2000 G$ US sur quatre ans pour une relance verte de l’économie. Ce plan vert permettra notamment de soutenir le développement des énergies renouvelables, la production de véhicules électriques et la construction d’infrastructures soutenables sur le plan environnemental. 

• À lire aussi: Du gaz naturel de l’Ouest vers une usine du Saguenay?

• À lire aussi: Cinq initiatives vertes à surveiller en 2021

Neutralité carbone d’ici 2050

Autre objectif du président démocrate: l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2050. Qu’est-ce que ça veut dire, la neutralité carbone? Que les États-Unis devront éliminer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) ou encore compenser avec des mécanismes de captation pour retirer les GES de l’atmosphère. Autrement dit, le bilan des émissions de GES du pays devra être nul à partir de 2050. 

AFP

Lutte au réchauffement climatique  

Joe Biden souhaite devenir un leader mondial sur le plan de la lutte au réchauffement climatique et inspirer d’autres pays à établir des objectifs encore plus ambitieux pour le climat. Le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris pourrait d’ailleurs arriver à point, puisque les pays signataires doivent, pour la première fois, rehausser leurs engagements nationaux en prévision de la COP 26, prévue en novembre. 

AFP

Réglementations environnementales  

Le nouveau président des États-Unis souhaite remettre en place une série de réglementations environnementales qui ont été abrogées par Donald Trump. À cet égard, le contraste entre les deux occupants de la Maison-Blanche est éloquent: le républicain a souvent remis en question l’importance du réchauffement climatique, alors que le démocrate le qualifie de «menace existentielle». 

AFP

Pas de cible de réduction des GES  

Même si les nombreuses mesures prévues par Joe Biden pour lutter contre le réchauffement climatique semblent ambitieuses, aucune cible contraignante de réduction des émissions de GES n’a été mise en place pour les quatre prochaines années. Son programme, accessible en ligne, propose d’établir ces cibles au plus tard à la fin de son premier mandat, soit en 2025. 

Selon l’ONU, pour respecter les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris, les émissions mondiales de GES devront diminuer de 7,6% par année entre 2020 et 2030, signe de l’importance de se donner des cibles intermédiaires vérifiables à plus court terme.  

Les États-Unis, qui sont responsables de 15% des émissions mondiales de GES, se classent au deuxième rang des plus grands émetteurs, derrière la Chine, qui rejette 30% de tous les GES de la planète.