Grand Montréal: près de 20 M$ pour aider les groupes communautaires à acheter leurs locaux | 24 heures
/mtl-news

Grand Montréal: près de 20 M$ pour aider les groupes communautaires à acheter leurs locaux

Image principale de l'article 18,6 M$ pour aider les groupes communautaires
Joël Lemay / Agence QMI

Alors que plusieurs organismes communautaires du grand Montréal ont de la difficulté à trouver des locaux adéquats et abordables, une nouvelle initiative met 18,6 M$ à leur disposition pour les aider à devenir propriétaires.

«C’est vrai que la situation est problématique à Montréal depuis plusieurs années», a indiqué Yves Bellavance, coordonnateur de la Coalition montréalaise des Tables de quartier. 

Il a expliqué que les groupes communautaires peinent à trouver des locaux convenables ou bien situés, à un prix accessible, ce qui leur crée beaucoup d’anxiété. La possibilité de reprise de locaux par les propriétaires peut aussi engendrer de l’insécurité, a-t-il expliqué. 

«Il y a une part du budget qui est consacrée de plus en plus à ce loyer au détriment du travail qui est fait à la mission même de l’organisme, a souligné M. Bellavance. On ne veut pas que les subventions qui arrivent aux organismes soient consacrées aux loyers, plutôt qu’à ce qui arrive sur le terrain.»  

L’Initiative immobilière communautaire du grand Montréal, pilotée par Centraide du Grand Montréal et la Coalition montréalaise des Tables de quartier, est réalisée grâce à la contribution d’une quinzaine de partenaires philanthropiques, financiers, communautaires et municipaux.   

Entre 10 et 20 projets

Une centaine d’organismes ont déjà manifesté de l’intérêt pour avoir plus d’information. Un site internet a été créé pour ceux qui veulent vérifier leur admissibilité et faire une demande.

S’il est difficile de prédire exactement combien d’organismes pourront bénéficier de prêts grâce au fonds d’investissement, Jacques Charest, directeur général de la Fiducie du Chantier de l’économie sociale, estime qu’il sera possible de financer entre 10 et 20 projets. Certains projets peuvent regrouper les locaux de plusieurs groupes communautaires, a-t-il précisé.  

La Ville de Montréal a injecté 300 000$ dans ce projet. «On vous assure de notre engagement, pas seulement cette année, mais aussi dans les années à venir», a affirmé Luc Rabouin, responsable du développement économique au comité exécutif de la Ville.  

Comment?

L’argent sera distribué sous forme de prêts plutôt que de subventions, grâce à trois outils financiers:  

• Programme de prêt à l’accompagnement: 1,65 M$ pour aider les organismes à obtenir de l’accompagnement professionnel et de l’aide technique pour mettre sur pied les projets.

• Fonds d'acquisition social: 5,95 M$ pour permettre aux organismes d’acheter rapidement des immeubles pour les sortir du marché et sécuriser l’achat. Si après 3 ans le projet ne se concrétise pas, l’immeuble sera remis en vente. 

• Fonds d’investissement social: 11 M$ pour permettre aux organismes de compléter le montage financier pour l’acquisition, la rénovation ou la construction d’immeubles ou d’espaces commerciaux à des fins communautaires.