COVID-19: deux cas du variant sud-africain détectés en Abitibi | 24 heures
/bref

COVID-19: deux cas du variant sud-africain détectés en Abitibi

Image principale de l'article Deux cas du variant sud-africain détectés
Photo AFP
  •   Deux cas du variant sud-africain détectés en Abitibi-Témiscamingue  
  • Un premier cas du variant brésilien détecté à Toronto   
  • Les variants brésilien et sud-africain seraient beaucoup plus contagieux    

Deux premiers cas du variant sud-africain de la COVID-19 ont été détecté en Abitibi-Témiscamingue, a confirmé la Santé publique du Québec, mardi.

Ces deux nouveaux cas recensés par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) au cours des derniers jours s'ajoutent aux huit cas confirmés du variant britannique sur le territoire québécois.

Un onzième cas d'une souche inconnue est aussi sous surveillance par l'INSPQ.  

• À lire aussi: Les variants du coronavirus sont-ils plus dangereux?

Dimanche, les autorités sanitaires de Toronto ont affirmé qu'un premier cas du variant brésilien a été détecté au Canada.

La personne infectée revenait d’un voyage récent au Brésil. Elle est hospitalisée à Toronto, où le cas a été détecté samedi.

Il s’agit donc du premier cas connu au pays de cette mutation du virus SRAS-CoV-2. Cette mutation est une source d’inquiétude pour les autorités sanitaires du pays, car son potentiel de contagion semble beaucoup plus élevé.

La Santé publique de Toronto confirme par ailleurs que 27 personnes étaient porteuses de différents types de variants dans la ville, en date de dimanche.

Les variants, inquiétants?                 

  • À ce jour, des centaines de variants ont été identifiés dans le monde, la grande majorité sans conséquence.         
  • Trois sont considérés comme plus problématiques par la communauté scientifique: les variants britannique, sud-africain et brésilien.                 

Le variant brésilien                 

  • Comme pour les variants britannique et sud-africain, il serait plus contagieux. Il serait responsable de la multiplication des cas et des décès au Brésil, notamment dans la région de Manaus, au nord-est du pays.         
  • Le variant brésilien a été détecté pour la première fois en janvier, au Japon, chez quatre voyageurs qui revenaient du Brésil.        
  • Non seulement ce variant se transmettrait plus facilement, mais il serait aussi plus apte à déjouer le système immunitaire de ceux qui ont déjà été infectés.    

Le variant sud-africain    

  • Plus contagieux que la souche originale du virus (il serait jusqu’à 50% plus transmissible), le variant sud-africain n'est pas nécessairement plus mortel.  
  • Des données préliminaires indiquent que le vaccin de Moderna pourrait être moins efficace contre ce variant.             

Le variant britannique aux États-Unis      

Alors que le variant brésilien a été détecté pour la première fois au pays, le variant britannique fait une percée inquiétante aux États-Unis.     

  • Le variant se propage rapidement à travers les États-Unis avec un doublement du nombre de cas tous les 10 jours, menaçant de provoquer un nouveau pic épidémique.     
  • Le variant se serait introduit aux États-Unis par plusieurs points d’entrée en novembre 2020 et il devrait devenir la forme dominante du virus d’ici mars.    
  • Le taux de transmission était au moins 35 à 45 % plus haut que les variants plus communs.     

À lire aussi

Et encore plus