Mamadi III Fara Camara accepte les excuses du SPVM | 24 heures
/bref

Mamadi III Fara Camara accepte les excuses du SPVM

Image principale de l'article Camara accepte les excuses du SPVM
Joël Lemay / Agence QMI
  •  Mamadi III Fara Camara a rencontré le directeur du SPVM, lundi  
  • La rencontre s’est déroulée dans un lieu discret, loin des médias. 
  • Le Montréalais avait été accusé à tort d’avoir désarmé et tiré sur un policier   

Le chargé de laboratoire accusé à tort d’avoir désarmé et tiré sur un policier a rencontré ce matin le directeur de la police de Montréal Sylvain Caron, qui lui a à nouveau présenté ses excuses, rapporte Le Journal.

« La famille de M. Camara ont accepté les excuses [du SPVM], elle vit ça comme un symbole d’apaisement », a expliqué l’avocate civiliste Me Virginie Dufresne-Lemire, qui représente maintenant Mamadi III Fara Camara.

Mais même si la famille Camara accepte les excuses, elle se pose quand même « énormément de questions », a-t-elle ajouté. 

« Ils veulent avoir des réponses », a ajouté l’avocate. 

• À lire aussi: Manifestation en soutien à Mamadi III Fara Camara

La rencontre s’est déroulée dans un lieu discret, loin des médias. 

Libre depuis mercredi, M. Camara va relativement bien, ajoute son avocate, qui explique que son client reste quand même dépassé par tous les événements survenus dans les derniers jours, de son arrestation à sa libération, jusqu’à ce qu’il ait été complètement blanchi vendredi dernier.

« Ça a été vraiment intense, ça va prendre du temps pour que sa vie revienne à la normale », a expliqué Me Dufresne-Lemire.

M. Camara et sa conjointe enceinte de jumeaux devront d’ailleurs réintégrer leur logement qui avait été mis sens dessus dessous par la perquisition policière.

Il devra également rencontrer les responsables de Polytechnique où il enseignait. À la suite de l’arrêt des procédures, l’université avait annoncé qu’elle allait le réintégrer.

« On espère que ce soit bientôt », a conclut l’avocate.

• À lire aussi: Des manifestants demandent #JusticePourCamara

À lire aussi

Et encore plus