Club Solo: cartographier notre masturbation confinée | 24 heures
/panorama

Club Solo: cartographier notre masturbation confinée

Image principale de l'article Cartographier notre masturbation confinée
Illustration Kevin Massé

BILLET - Quelqu’un a joui à deux coins de rue de chez moi, à 13h15. C’est indiqué sur l’écran. Cet individu a utilisé un jouet sexuel, mais il n’a pas consommé de porno. C’est précisé. Je fixe mon ordi, fascinée, et je poursuis mon exploration. Sous mes yeux défilent des points sur un plan du Québec. Chacun d’eux représente une séance de masturbation, un soupir anonyme. Comme des milliers de personnes, je découvre l’application web Club Solo et je souris.

Briser l’isolement

La carte interactive, qui recense l’heure et le lieu des plaisirs solitaires de ses usagers(ères), a été lancée le 4 février dernier par Le Club Sexu, un média spécialisé en sexualité positive. Je me suis alors évidemment demandé: «À quoi ça peut bien servir de rendre public le contexte spatiotemporel de mes orgasmes en solo?» J’ai donc invité Sara Mathieu, chercheure en santé sexuelle, à en discuter dans la toute première capsule de la websérie L’actualité intime... 

Sara, également membre du conseil d’administration du Club Sexu, m’a expliqué que l’application a pour but de briser notre isolement et de souligner les changements incités par la pandémie de COVID-19. Depuis mars, on constate une impressionnante hausse d’achats de jouets pour adultes; notre libido fluctue au rythme du stress ambiant; la consommation de pornographie augmente quand les mesures de confinement s’intensifient; et notre gouvernement nous rappelle que le choix sexuel le plus sécuritaire est la masturbation! Bref, le plaisir solitaire vit une certaine transformation et l’application Club Solo est une manière d’ouvrir une discussion, de rendre visible une pratique qui mérite qu’on y réfléchisse. 

Pourquoi se masturbe-t-on? Comment? Et dans quel état? Pour certains – j’oserais même dire davantage pour certaines –, se toucher est synonyme de honte. Comment décomplexer l’acte? Le cartographier sur une plateforme interactive est probablement un bon début...

Réfléchir au plaisir

Si elle m’a révélé les dessous de l’application pendant notre entretien, Sara Mathieu a également répondu aux questions du public, qui se demande notamment comment faire la paix avec la masturbation d’un(e) partenaire, comment apprivoiser les jouets pour adultes ou encore comment mettre de côté la pression de performance. De fil en aiguille, c’est devenu clair: derrière Club Solo se cache des enjeux bien plus complexes qu’un simple soupir poussé à 13h15... (D’ailleurs, vous apprendrez aussi dans la capsule vidéo que les heures d’achalandage sur les sites pornographiques ont changé depuis la pandémie. On aime apparemment beaucoup s’aimer sur l’heure du dîner!)

Si vous avez des questions sur l’actualité intime, n’hésitez pas me joindre sur Instagram! Je serai heureuse d’en jaser avec des expert(e)s dans les prochaines capsules de la série!

À lire aussi

Et encore plus