C’est quoi le problème avec l’huile de palme? | 24 heures
/bref

C’est quoi le problème avec l’huile de palme?

Image principale de l'article C’est quoi le problème avec l’huile de palme?
AFP
  • Des forêts entières sont détruites pour cultiver l'huile de palme.   
  • Cette déforestation contribue à accélérer le réchauffement climatique puisque les arbres rasés ne peuvent plus faire leur important travail d'absorption du CO2.
  • La survie de plusieurs espèces animales dont l'orang-outan est menacée.
  • Cette industrie entraîne des conditions excécrables pour les travailleurs et populations.

Vous avez certainement déjà lu ou entendu des commentaires peu élogieux sur l'huile de palme. Mais que lui reproche-t-on, exactement? Voici un tour d'horizon de ce produit controversé, de sa production jusqu'à son utilisation par des producteurs laitiers d'ici.

Déforestation  

L’huile de palme est utilisée dans la fabrication de nombreux produits alimentaires et cosmétiques, dont l'emblématique Nutella, ce qui en fait un produit en forte demande à travers le monde. En conséquence, des pans entiers de forêt tropicale sont mis à terre pour cultiver le palmier à huile. Cette déforestation a cours particulièrement en Indonésie et en Malaisie, les deux plus grands producteurs mondiaux.

AFP

Selon un rapport de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) publié en 2018, les plantations de palmiers à huile seraient responsables de moins de 0,5% de la déforestation mondiale, mais d’environ 50% dans certaines régions. Cette monoculture a notamment été responsable de la moitié de la déforestation à Bornéo, une île de l'Asie du Sud-Est.

AFP

Cette déforestation entraîne par ailleurs une augmentation importante du CO2 émis dans l’atmosphère. Les forêts tropicales, lorsqu’elles sont brûlées pour faire de la place à la culture de l’huile de palme, rejettent en même temps de grandes quantités de gaz à effet de serre.

Biodiversité  

AFP

Ravager ces forêts tropicales au profit d’une monoculture intensive entraîne inévitablement des conséquences sur la biodiversité. Ce sont plusieurs espèces animales qui voient aujourd’hui leur habitat naturel hautement bouleversé. Par exemple, la population d’orangs-outangs a chuté de 25% à Bornéo en à peine dix ans, toujours selon l’UICN. Au total, ce sont 193 espèces qui sont considérées comme menacées, dont l’éléphant de Bornéo et le tigre de Sumatra.

AFP

Droits de la personne  

Esclavage, travail d’enfants et viols: la culture de l’huile de palme engendrerait des conditions de vie épouvantables, selon une enquête de l’Associated Press dévoilée en septembre 2020. On y rapporte des cas d’exploitation de plusieurs formes à travers cette monoculture qui repose sur le travail de millions de personnes réparties dans certains des coins les plus pauvres d’Asie.

AFP

L’Associated Press avait rencontré dans le cadre de son enquête 130 travailleurs, anciens ou actuels, provenant de huit pays et embauchés par une douzaine de compagnies établies en Malaisie et en Indonésie.

Enfin, de nombreux peuples indigènes voient également leurs conditions de vie transformées et leur survie menacée face à cette monoculture qui accapare toujours de plus en plus les terres et les forêts dont ils dépendent.

Quels produits contiennent de l’huile de palme? 

On en retrouve dans des milliers de produits alimentaires et cosmétiques comme la friture, la plupart des biscuits et gâteaux industriels, les laits maternisés, les gels douches, mousses à raser, maquillage... la liste est longue. 

Certains producteurs de lait en ajoutent aussi à l’alimentation de leurs vaches, ce qui a donné lieu à une polémique l’hiver dernier.  

Elle est utilisée pour gonfler la matière grasse du lait à faible coût, ce qui engrange plus de profits.