Alors que le Texas est paralysé par la tempête, le sénateur Ted Cruz part en vacances à Cancún... et revient | 24 heures
/pop

Alors que le Texas est paralysé par la tempête, le sénateur Ted Cruz part en vacances à Cancún... et revient

Image principale de l'article Le sénateur Ted Cruz part à Cancún... et revient
AFP

Washington | Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz a eu la bonne idée de partir à Cancún mercredi alors que son État est frappé par une vague de froid inédite et meurtrière.

Fortement critiqué pour ses vacances au soleil, l'élu est rentré jeudi après-midi. 

La polémique a débuté lorsque des photos ont circulé le montrant à l’aéroport de Houston, puis à bord d’un avion vers la célèbre destination soleil, située dans la péninsule mexicaine du Yucatan.

Dans un communiqué, le sénateur a expliqué que, l’école ayant été annulée pour la semaine, ses filles avaient exprimé le souhait de voyager avec des amis.

«Voulant être un bon père, j’ai pris l’avion avec elles hier soir», a-t-il avancé.

«Je suis, comme mon équipe, en contact permanent avec les responsables locaux pour déterminer ce qui s’est passé au Texas», a-t-il poursuivi, évoquant les coupures d’électricité qui ont frappé l’État.

• À lire aussi: Un maire démissionne après avoir dit que «seuls les plus forts survivront»

• À lire aussi: Des images surréalistes de la tempête sur TikTok

Lors d’une interview radio lundi, M. Cruz avait mis en garde les habitants de son État contre les graves perturbations météorologiques à venir, soulignant qu’elles pourraient faire de nombreuses victimes.

« Ne prenez aucun risque. Assurez-vous que votre famille est à l’abri, ne quittez pas votre maison et prenez soin de vos enfants », avait-il déclaré.

Plus de 500 000 foyers étaient encore privés d’électricité jeudi au Texas où des températures polaires ont provoqué une envolée spectaculaire de la consommation d’électricité.

Avec de nombreuses usines de traitement d’eau paralysées, plus de 10 millions de Texans subissaient un problème d’approvisionnement et une majorité d’entre eux étaient contraints de faire bouillir leur eau pour la rendre potable.

Dans l’ensemble des États-Unis, la tempête a provoqué la mort d’au moins une trentaine de personnes.

À lire aussi

Et encore plus