Payer son véhicule avec des bitcoins au Québec? C’est maintenant possible! | 24 heures
/portemonnaie

Payer son véhicule avec des bitcoins au Québec? C’est maintenant possible!

Il est maintenant possible d’acheter une voiture ou de payer son changement d’huile avec des bitcoins à Laval, une première au Canada. Il est encore tôt pour savoir si d’autres emboîteront le pas, mais une chose est claire: l’engouement est là.  

Le 11 février, BMW Laval est devenu le premier concessionnaire au Canada à accepter le paiement par cryptomonnaies telles que Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum et Litecoin. La concession lavalloise s’est associée avec la firme ALT 5 Sigma Inc. qui aura le mandat de surveiller les fluctuations de ces cryptomonnaies et d'effectuer les conversions en dollar canadien. 

«[Avec la pandémie], on a vraiment vécu un gros reset. Tout va vers le "digital" et ce n’est pas un secret pour personne. On voulait s’adapter aux nouvelles tendances», souligne le directeur général de BMV Laval, Massimo D’Argenio. 

«On est dans la bonne période pour changer un monde "digital". Vu que le monde change, on veut [le] changer aussi», ajoute celui qui motive sa décision par l’engouement récent envers les bitcoins. 

En quelques jours, le directeur général constate déjà de l’intérêt de la part de plusieurs clients et est optimiste quant à la signature d’une première transaction sous peu. 

Massimo D’Argenio rappelle que seule la concession lavalloise accepte ce mode de paiement pour le moment au pays.  

Vers une nouvelle tendance? 

La décision de BMW Laval d’accepter une cryptomonnaie en guise de paiement est exceptionnelle. Du côté de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ), cette décision très récente ne permet pas d’établir une tendance dans l’industrie. 

«C’est une décision d’affaire individuelle et personnelle d’affaires. Ce n’est pas une orientation ou une directive quelconque», résume le président et directeur général, Robert Poëti. 

L’ex-ministre des Transports du Québec constate toutefois un engouement pour la cryptomonnaie.  

La cryptomonnaie a la cote 

Simon Dermarkar, professeur adjoint à HEC Montréal, ne s’étonne pas de cette nouvelle. Ce dernier croit que d'accepeter des paiements en cryptomonnaies «permettra d’attirer des clients [...] et de diversifier le portefeuille des actifs détenus par ces marchands». 

Ce dernier rappelle également que Tesla, la companie dirigée par Elon Musk, a investi 1,5 G$ dans le bitcoin et compte bientôt accepter la devise comme moyen de paiement pour ses voitures électriques. 

Toutefois, ce dernier souligne des enjeux liés à la fiscalité et la technologie. Simon Dermarkar rappelle également qu'il y a eu des vols de cryptomonnaie dans le passé. «Il faut les sécuriser adéquatement», avance-t-il.

L'avenir nous dira si d’autres concessions BMW imiteront leur homologue lavalloise dans les prochaines semaines. 

À lire aussi

Et encore plus